Immigration. Après SOS Méditerranée, Open Arms débarque une centaine de migrants en Sicile [Vidéo]

A LA UNE

Après SOS Méditerranée, c’est cette fois au tour de l’Open Arms, navire affrété par l’ONG éponyme, de débarquer près de 150 migrants en Sicile. Par ailleurs, le fondateur de cette ONG a critiqué le travail des garde-côtes libyens qui ont arraisonné plus de 1 500 clandestins en mer en l’espace d’une semaine. Des clandestins reconduits en Libye « contre leur volonté » selon lui.

Une centaine de migrants supplémentaires en Sicile

Les débarquements de clandestins par les navires affrétés par les ONG pro-migrants se succèdent en Sicile. Nous évoquions voilà quelques jours l’arrivée du navire Ocean Viking, affrété par SOS Méditerranée, dans le port d’Augusta en Sicile avec à son bord plus de 400 migrants (dont plus de 50 cas recensés de Covid-19).

C’est désormais au tour d’une autre organisation œuvrant en faveur de l’immigration extra-européenne, à savoir l’ONG espagnole Proactiva Open Arms, de débarquer à nouveau une centaine de clandestins dans le port sicilien de Port-Empédocle avec son navire du même nom, l’Open Arms.

Dans un premier temps, l’ONG a repêché 40 migrants dans les eaux territoriales maltaises vendredi 12 février. Puis le lendemain, ce sont cette foie 106 clandestins qui seront hissés à bord de l’Open Arms.

Les garde-côtes libyens interceptent, le fondateur d’Open Arms critique

En Libye, au large de la ville portuaire de Khoms, ce sont cette fois deux bateaux avec 240 migrants à bord qui ont été interceptés par les garde-côtes libyens le 10 février dernier. Au total, en l’espace d’une semaine, ces garde-côtes ont arraisonné et conduit plus de 1 500 clandestins qui tentaient de gagner illégalement l’Europe par la mer.

Les migrants se sont montrés très réticents à l’idée de retourner en Libye, manifestant leur opposition à embarquer sur les navires des garde-côtes.

Plus intrigant, la critique formulée sur Twitter par Oscar Camps, fondateur et directeur de l’ONG Proactiva Open Arms à l’encontre des autorités libyennes. Celui-ci a en effet dénoncé des renvois de migrants vers la Libye « contre leur volonté ». Soit un encouragement à peine masqué à l’immigration clandestine vers l’Europe, bien loin d’une simple mission de sauvetage en mer.

Des déclarations qui ne peuvent par ailleurs que conforter les migrants de quitter les côtes libyennes par tous les moyens possibles dans l’espoir d’être repêchés par les navires des ONG. Cet appel d’air organisé étant parfois même confirmé par les migrants eux-mêmes

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Journées du patrimoine. Les manoirs bretons. Ar manerioù e Breizh

(Br) Pinvidik-mor eo glad ar vro, hag e-mesk an teñzorioù legadet dimp ez eus milieroù a vanerioù. Un tamm...

Rugby. 4ème défaite pour le RC Vannes à Mont de Marsan

Le début de saison du RC Vannes en Pro D2 tourne au cauchemar. 4 matchs, 4 défaites, la dernière...

2 Commentaires

  1. Quoi ? Les Lybiens sauvent des navigateurs en péril sur la Méditerranée et des adorateurs du « sauvetage » viennent le leur reprocher ? Un vrai naufragé ne choisit pas ses sauveteurs !

  2. un grand bravo aux gardes cotes Libyens qui ont appliqué les Lois maritimes de reconduite dans le port le plus proche et ainsi empêché des soit-disant associations de négriers de pratiquer la traite d’êtres humains.
    Darmanin ferait mieux de dissoudre ces groupes de voyous plutôt que Génération Identitaire qui elle protège nos frontières pour palier à la déficience de l’État.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés