L’élue régionale de Bretagne Catherine Blein condamnée. Le CCIF et Loig Chesnais-Girard déboutés

A LA UNE

Baromètre 2020 du prénom musulman : 21,7% des naissances en France, entre 5 et 12% en Bretagne

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

Mardi 13 avril 2021, la Cour d’appel de Rennes rendait son jugement définitif concernant Catherine BLEIN, Conseiller Régional de Bretagne(N.I), visée par une plainte du CCIF (Collectif contre l’Islamophobie en France) ainsi que du président socialiste du Conseil Regional Loig Chesnais Girard.

C’est un tweet « oeil pour oeil » émis à la  suite de la tuerie de Christchurch dans une mosquée de Nouvelle Zélande, que Catherine Blein mettait en parallèle avec la tuerie de Chrétiens Coptes dans une Eglise en Egypte  quelques mois auparavant, qui avait déclenché l’attaque simultanée du CCIF et celle du président du Conseil Régional , Loig Chesnais Girard.

Le CCIF, dissout depuis par le ministre de l’Intérieur au nom de la « lutte contre le séparatisme » (sans jamais nommer l’islamisme), tout comme Loig Chesnais Girard ont été déboutés. Les premiers réclamaient 7300€ à Catherine Blein, mais la cour a estimé que les deux plaignants n’étaient en rien concernés par cette affaire.

En revanche la sentence maintient les 3 ans d’inéligibilité réclamés en Première Instance et une amende, au profit du Trésor Public uniquement, de 1500 euros. La peine de prison de 18 mois, requise par le procureur général en appel est annulée. Dans son arrêt, la cour d’appel de Rennes a estimé que ces propos étaient « particulièrement graves en ce qu’ils entretiennent un sentiment de haine, ne témoignent d’aucun recul sur le recours à la violence et pourraient inciter certains esprits faibles à y recourir aisément« 

A noter qu’aucun des médias ayant relaté la condamnation (ou s’étant plutôt contenté de reprendre une dépêche AFP) n’a évoqué le fait que ceux qui étaient à l’origine de ce l’agitation autour de ce tweet, puis du procès ont été déboutés. Rappelons que le 16 mars 2019, c’est le président du conseil régional de Bretagne Loïg Chesnais-Girard qui déposait plainte auprès du procureur de la République de Rennes pour apologie du terrorisme.

« Pour mémoire, je rappelle que le terroriste blanc responsable de la tuerie de Christchurch a écopé de la prison à vie, alors que Macron fait sortir de prison actuellement une flopée de terroristes et égorgeurs notoires, après seulement 7 ans d’incarcération.
Deux poids- deux mesures comme toujours. Quand donc les Français feront t-ils enfin sauter leurs chaînes ? » nous indique Catherine Blein qui tient « à remercier à nouveau tous ceux qui m’ont formidablement soutenue dans cette délirante histoire. Heureusement, il existe encore de vrais patriotes et des gens courageux, merci à tous du fond du coeur »

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

En Bretagne, des cafés et bistrots entrent en résistance contre le pass sanitaire et la tyrannie

Il y a des en France et en Bretagne des millions de personnes qui ne se rendront pas face...

Gétigné (44). Un migrant interpellé après qu’un homme ait été poignardé dans le dos

Un migrant a été interpellé après qu'un homme ait été poignardé dans le dos à Gétigné, en Loire-Atlantique. Au...

1 COMMENTAIRE

  1. Y en à marre .Que les BRETONS se bougent le cul pour « bouter » tous ces collabos islamisés hors de la Bretagne !

    NE PAS CENSURER . MERCI !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Christelle Morançais (LR) fabrique du CO2

Georges Clemenceau se définissait comme « premier flic de France ». Christelle Morançais (LR), revendique, elle, le titre de « première écologiste de la région ». En paroles...

Le « régionaliste » Loïg Chesnais-Girard élu président du Conseil Régional

Le sévignacais Gérard de Mellon (RN) 73 ans est président de séance du fait de son doyennat. Ironie du cadrage de la séance retransmise...

Régionales. Loïg Chesnais-Girard est confronté à la quadrature du cercle

Seule la victoire est jolie, semble penser Loïg Chesnais-Girard. Alors que le premier tour des élections régionales aura lieu dans un mois, il se...

Régionales 2021. Loïg Chesnais-Girard interrogé par Brezhoweb sur les thématiques bretonnes (Langue, culture, identité)

Langue bretonne, culture, identité, découvrez sur Brezhoweb les positions des candidats aux régionales 2021 en Bretagne. Loïg Chesnais-Girard, tête de liste "La Bretagne avec...