Miroir Obscur, Latitude Mer, Les enfants perdus du Califat, Le goût et l’odorat, Némésis Médical : la sélection littéraire de la semaine

A LA UNE

Miroir Obscur, Latitude Mer, Les enfants perdus du Califat, Le goût et l’odorat, Némésis Médical : voici la sélection littéraire de la semaine

Miroir Obscur

Dans le Los Angeles des beaux quartiers, le corps sans vie d’un gynécologue est retrouvé criblé de balles, le chiffre 1 gravé sur le front. Premier meurtre d’une longue série. Quand le tueur s’en prend aussi à des célébrités, les médias avides de buzz se déchaînent.
Michael Singer, paparazzi en vue, se voit impliqué malgré lui dans l’affaire – suspecté, même. Sa carte de visite, telle une signature, est découverte près des cadavres.

Quel but poursuit le serial killer ? Et surtout pourquoi cherche-t-il à le mettre en cause ? Déterminé à élucider l’énigme, le reporter, épaulé par une ancienne policière, se lance aux trousses de l’assassin.

Entre voyeurisme, chasse aux scoops et faux-semblants, une lutte mortelle s’engage sous le soleil californien.
Jusqu’à l’impitoyable vérité.

Capitaine de police, Ivan Zinberg est l’auteur du thriller multiprimé Matière Noire. Avec Miroir Obscur, loin des constructions standards du genre, il signe un thriller retors au final époustouflant.

A commander chez Ring

Latitude Mer

Latitude Mer est un mook (magazine-livre) destiné aux amoureux du grand large, du long cours, des navigations extrêmes mais aussi du sable blanc, des galets, des bouées jaunes, des bazars de la plage, des mers calmes et des tempêtes. Il réconcilie marins d’eau douce et loups de mer. C’est un manifeste de liberté, de combat, d’engagement en faveur de l’Océan et une invitation au voyage à toute saison.

Créé par Olivier Frébourg, Écrivain de Marine, Latitude Mer est le premier bateau-livre consacré exclusivement à la mer. Il propose récits littéraires, reportages, entretiens, portraits, sous toutes les latitudes. Pour ce numéro inaugural, il embarque à son bord des écrivains, des scientifiques, des photographes, des illustrateurs, des navigateurs, des philosophes et un cuisinier. L’Océan nous intéresse dans tous ses états et sous tous ses angles de navigation.

Latitude Mer sera lancé en librairie le 7 juillet, au moment où les Français partent vers les plages. Il les invite à ne plus tourner le dos à l’Océan mais à l’embrasser en surface et en profondeur.

Ouvrons les volets, faisons entrer l’air marin, regardons l’horizon, hissons les voiles, nageons loin, plongeons, pour renaître enfin. L’Océan est notre révolution, ici et maintenant.

Auteurs : Pierre Adrian, Léa Brassy, Laurent Chauvaud, Nicolas Cornet, Aurélie Darbouret, Stéphane Dugast, Loïc Finaz, Olivier Frébourg, Jacques Gamblin, Sarah Gysler, Dieu Hoang Xuan, Philibert Humm, Adrien Jaulmes, Isabelle Joschke, Jean-Paul Kauffmann, Daniel du Lac, Arnaud de La Grange, Jean Louis Marzorati, Lucas Menget, Eric Neuhoff, Aline Pénitot, Jeanne Pham Tran, Catherine Poulain, Anne Quéméré, Hugo Rœllinger, Nicole Strasser, Sylvain Tesson, Marcelino Truong, Sigolène Vinson, Anne-Lise & Frédéric Worms

Escales à : ANTIBES • CADAQUÈS • CAP SIZUN • CASSIS • DJIBOUTI • ÎLES ÉPARSES • GRANVILLE • HA LONG • KERGUELEN • KOH PHI PHI • LOCQUIREC • MIMIZAN • NOUADHIBOU • OCRACOKE • PORT-LA-FORÊT • PORT-SAINT-LOUIS- DU-RHÔNE • ÎLE RIOU • SAIGON • SAINT-JEAN-DE-LUZ • SAINT-MALO • SAINTE-MARGUERITE-SUR-MER• SAINT-MÉLOIR-DES-ONDES • ÎLE VIERGE

A commander chez les éditions des Equateurs.

Les enfants perdus du Califat

Dans la tiédeur de l’été 2020, en pleine nuit et en toute discrétion, dix petits Français débarquent d’un avion affrété par le gouvernement en provenance de la zone irako-syrienne. Dix enfants  » particuliers « , puisque partis avec leurs mères vers les territoires contrôlés par Daesh pour participer au grand rêve chimérique du grand Califat. Des enfants, pour ceux nés en France, qui ont été ainsi arrachés à leur milieu d’origine par des femmes parties faire leur  » hijra « , convaincues de pouvoir vivre leur foi dans la société musulmane idéalisée par les théologiens de Daesh. Des enfants meurtris, embarqués pour rejoindre le Califat, traumatisés par les événements qu’ils ont vécus. Ce sont les multiples épreuves endurées par ces très jeunes, qui continuent à être fragilisés par des complications en France, pratiques, juridiques, financières, morales, sociétales, psychologiques et même sécuritaires. Ce sont les caractéristiques de ces itinéraires chaotiques, leurs conséquences psychologiques destructrices, et les multiples problématiques étatiques que l’auteur évoque dans cet ouvrage.

Jean-Christophe Damaisin d’Arès est licencié en psychologie et diplômé de l’École de guerre économique. Il est également titulaire de deux Masters II, en « Relations internationales, option Défense et Sécurité internationale’, et en « Sciences des religions et sociétés’, ainsi que d’un diplôme d’université spécialisé en « Méthodes psychologiques en criminalité’. Auditeur de la Défense nationale, il s’est intéressé aux différents types d’organisations liées aux réseaux terroristes, ainsi qu’au phénomène de conversion à l’islam. Il a publié différents ouvrages, notamment sur les drones, l’Intelligence économique et le Terrorisme islamiste.

Le goût et l’odorat

Les organes du goût et de l’odorat, récepteurs d’une multitude d’odeurs et de saveurs, sont au carrefour des voies respiratoires et digestives. Ils procurent de merveilleuses sensations, parmi les plus grands plaisirs de notre vie. Mais, si ils nous servent à reconnaître certains dangers et poisons, ils peuvent être bernés par les pièges des arômes de l’industrie alimentaire !

Le goût et l’odorat sont nos deux premiers sens, présents dès la vie intra-utérine. Oubliés, ils nous quittent lentement en fin de vie. La Covid-19 les a remis à l’honneur. Bonne nouvelle pour les anciens malades : même perdus un temps, ils peuvent se régénérer !

Les sentinelles du goût et de l’olfaction ne demandent qu’à être éduquées très tôt, avec leurs repères spécifiques, entretenues tout au long de la vie pour prévenir nombre de maladies de l’enfance et du grand âge

Henri Joyeux, ancien chirurgien cancérologue et chirurgien des hôpitaux, a aussi enseigné à la faculté de médecine de Montpellier. Il a publié de nombreux best-sellers sur l’alimentation, entre autres : Changez d’alimentation et Manger mieux et meilleur.

A commander aux éditions du rocher

Némésis médical

« Dans les pays développés, l’obsession de la santé parfaite est devenue un facteur pathogène prédominant. Le système médical, dans un monde imprégné de l’idéal instrumental de la science, crée sans cesse de nouveaux besoins de soins. Mais plus grande est l’offre de santé, plus les gens répondent qu’ils ont des problèmes, des besoins, des maladies. Chacun exige que le progrès mette fin aux souffrances du corps, maintienne le plus longtemps possible la fraîcheur de la jeunesse, et prolonge la vie à l’infini. Ni vieillesse, ni douleur, ni mort. Oubliant ainsi qu’un tel dégoût de l’art de souffrir est la négation même de la condition humaine. »

Ainsi parlait Ivan Illich en évoquant son ouvrage. Penseur de l’écologie politique, Illich développe une critique radicale de la société industrielle et de la contre-productivité qu’elle engendre : l’école freine les apprentissages, les transports ralentissent les déplacements et l’hôpital rend malade. Il veut redonner à l’homme autonomie et capacité d’action, et dénonce, à travers ses différents textes, le « monopole radical » de certains outils comme moyens pour une fin définie par la société et enchaînant l’individu. Pour s’en libérer, il prône le retrait de l’école des mains de l’État et préconise l’instauration d’un enseignement mutuel à tout âge ; dans le domaine de la santé, une réappropriation de son corps par le patient. Car la médecine moderne, remplaçant l’écoute par l’auscultation, conduit, sur le plan technique à de nouvelles maladies, sur le plan social au déracinement par le diagnostic qui hante le malade et l’enferme dans une statistique, et sur le plan culturel au refus de l’homme comme être vivant.

Né en Autriche en 1926, Ivan Illich fait des études de théologie et de philosophie, est ordonné prêtre en 1951 à Rome, et part aux États-Unis, puis en République dominicaine où il est nommé vice-recteur de l’université catholique de Porto Rico. À la suite d’un différend avec la hiérarchie de l’Église, il renonce à la prêtrise et revient en Europe où il se consacre à l’écriture et à l’enseignement ; polyglotte, il donne également des conférences dans le monde entier. Il a publié de nombreux ouvrages, dont le célèbre Libérer l’avenir.

A commander chez Kontre Kulture

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés