Zemmour, le néo-conservatisme à la française ?

A LA UNE

Ci-dessous nous vous proposons le travail d’étudiants de l’Université d’Academia Christiana, qui ont participé à des ateliers sur la rédaction et le journalisme. Soyez donc indulgents avec eux chers lecteurs, c’est une première ! (mais pas avec leur formateur, en l’occurence un membre de la rédaction de breizh-info) 

Alors que les rumeurs se multiplient sur une candidature d’Éric Zemmour à l’élection présidentielle, certains le qualifient de néo-conservateur, pour le blamer ou s’en féliciter. Mais quel est l’origine de ce mot qui désigne un courant idéologique d’origine étasunienne ? Décryptage.

Concrètement, les États-Unis d’Amérique se sont constitués progressivement après l’Indépendance. La place respective de l’État fédéral et le rôle des États fédérés fit l’objet de nombreuses oppositions, dont la plus violente fut la guerre de Sécession. Le néo-conservatisme est l’héritier d’une tradition hostile à l’État fédéral, donc à des dépenses étatiques importantes. La méfiance vis-à-vis de dépenses publiques élevées est l’un des éléments clé du néo-conservatisme.

Le second se trouve dans l’opposition entre isolationnistes et interventionnistes, qui est également une opposition structurante dans la politique intérieure américaine. Les néo-conservateurs sont très clairement interventionnistes. Ils sont surnommés « hawks », faucons, car ils adoptent des postures interventionnistes très agressives, qui visent à instaurer la démocratie libérale dans les autres pays. Ils apportent donc un soutien très fort à l’OTAN, ainsi qu’à l’OTASE, son pendant est-asiatique, et au Partenariat Trans-Pacifique, une organisation visant à contenir la Chine en Asie-Pacifique.

Le dernier élément vient de l’interprétation que font les néo-conservateurs de la Constitution étasunienne. Héritiers d’une école juridique appelée paléo-conservatisme, ils se réclament d’une interprétation restrictive de la Constitution. Cette position va souvent de pair avec un conservatisme moral d’origine protestant et un rejet de l’immigration latino-américaine.

Adaptée à un contexte français, cette idéologie donne un rejet de l’État-providence, axé sur une critique des dépenses publiques. Ainsi qu’un soutien à l’OTAN, une méfiance vis-à-vis de la bureaucratie bruxelloise, et un conservatisme sur les questions sociétales. Il se montre très opposé à l’immigration. Sur cette ligne, on peut retrouver des médias comme Valeurs Actuelles, CNews, l’Incorrect, Le Figaro, etc. Avec des sensibilités différentes selon les médias et les personnes.

Si Éric Zemmour a pu adopter des positions proches des néo-conservateurs, il se distingue d’eux par sa critique récurrente de l’OTAN. Cependant, difficile de connaître sa position exacte sans programme politique clair. Si ses ambitions se concrétisaient, il faudrait se pencher sur son programme pour savoir s’il souhaite incarner un néo-conservatisme français.

Crédit photo :

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Éric Zemmour : « Je suis le seul à subir ce traitement infâme. On sait pour qui roule Paris Match »

Éric Zemmour, Journaliste et auteur de "La France n'a pas dit son dernier mot", était l'invité de Sud Radio https://www.youtube.com/watch?v=7LqltbNep_I Crédit...

Délinquance en France. Les Africains surreprésentés parmi les mis en cause dans des affaires de vol, de cambriolages, de violences sexuelles, ou d’agressions

Les Africains sont surreprésentés parmi les mis en cause dans des affaires de vol, de cambriolages, de violences sexuelles,...

1 COMMENTAIRE

  1. l’otan, la politique des états unis, la russie et bien d’autres sujets que zemmour traite , ignorés des autres politiques qui marchent sur des oeufs pour lisser leur image

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés