Afrique du Sud : Le Vlaams Belang flamand fait un don de 50 000€ à Orania

Une délégation du parlement autonome flamand a visité, du 03 au 06 novembre dernier, la colonie afrikaner d’Orania en Afrique du Sud. Les députés, tous membres du « Vlaams Belang » (droite indépendantiste flamande), étaient dirigés par Filip Dewinter (vice-président du Parlement flamand) et Johan Deckmyn (vice-président, chargé de la commission des affaires étrangères). 

Orania entretient depuis longtemps de bonnes relations avec les députés flamands, ce qui a été récemment confirmé par la tournée de liaison du mouvement Orania en Europe qui s’est soldée par un succès.

Les liens internationaux sont extrêmement importants pour la cause d’Orania. En effet, la colonie afrikaner ne peut survivre sur le long terme sans une reconnaissance locale et internationale. Le Mouvement Orania a récemment entrepris une tournée de liaison internationale durant laquelle il noua des contact avec des politiciens et des amis de la cause afrikaaner en Flandre, aux Pays-Bas, en Allemagne et au Tyrol du Sud. Cette tournée comprenait également une rencontre avec le parti nationaliste flamand « Vlaams Belang », et Filip Dewinter, vice-président du Parlement flamand ainsi que d’autres députés et sénateurs. Filip Dewinter, et un autre ami de longue date d’Orania Johan Deckmyn, ont décidé peu après la liaison du mouvement Orania en Europe d’amener deux groupes de députés flamands en Afrique du Sud.

A l’occasion de cette visite, les députés flamands ont fait un don de 50 000€ à l’embryon de Volkstaat afrikaner. La méthode pour collecter cette somme parlera aux Bretons car elle reprenait le modèle de la Redadeg, la course pour la langue bretonne. En effet, une « redadeg » à été organisée à Mol dans la province d’Anvers, et ce sur 60km. La course a été intégralement effectuée par Stef De Keyser, le délégué local du Vlaams Belang, aidé dans les derniers kilomètres par des sympathisants locaux.

Ces derniers pouvaient participer à l’évènement en déboursant une somme modique d’un euro ou plus. A l’arrivée, 50 000€ avaient été récoltés !

Grâce à l’argent collecté, les Flamands vont participer à la réalisation de deux projets :

– Tout d’abord, l’aide aux enfants afrikaners des écoles d’Orania, avec un accent particulier sur les écoliers dans le besoin qui sont aidés par le Fonds Helpsaam d’Orania Beweging. Rappelons qu’à Orania, la seule langue parlée et étudiée est l’afrikaans.

– Un investissement écologique pour encourager la marche d’Orania vers l’indépendance énergétique grâce à ORASOL (la propre ferme solaire de la colonie).

Cerise sur le gâteau : Filip Dewinter n’est pas arrivé les mains vides à Orania. Celui-ci a, en effet, apporté une véritable pièce de musée, en l’occurence un drapeau datant de la guerre des Boers qui a été transmis de génération en génération ! Cette pièce historique est constitué d’un drapeau du lion flamand, tissé à la main en 1890 surmonté des drapeaux de l’État libre d’Orange et de la République du Transvaal ! Ces deux états constituant les premiers états boers indépendants qui lutteront lors de plusieurs guerre contre les « Uitlanders » (étrangers britanniques) et l’Etat britannique.

Crédit photo : Page Facebook Stef de Keyser, Orania Beweging

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

2 réponses

  1. Orania, merveilleux souvenir de ce que fut ce grand pays l’ Afrique du sud à l’ époque où il était dirigé par les blancs !!!

  2. Quel bonheur de constater ces échanges entre le peuple flamand du Vlaams Belang et le peuple afrikaner d’Orania ! Ce chèque de 50 000 euros sera, j’en suis sûre, bien mis à profit par les dirigeants de cet état naissant, à qui nous souhaitons longue vie et prospérité !
    Bon sang ne peut mentir !

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS