Étiquette : extrême gauche

nantes_extreme_gauche

Nantes : la rentrée ne réussit pas à l’extrême-gauche

La cause de Clément Méric ne mobilise plus. Alors que le procès des protagonistes supposés de sa mort – qui demeurent présumés innocents, sauf pour l’extrême-gauche – se tient actuellement à Paris, le rassemblement à Nantes dédié à sa mémoire, exploitée tous azimuts par l’extrême-gauche, n’a rassemblé guère que 80 personnes samedi 8. Et une occupation d’une maison de quartier

erdre_antifas

Nantes : l’extrême-gauche attaque les rendez-vous de l’Erdre avec des arguments racistes

Le manque de culture politique – voire de culture tout court – est un phénomène terrible, et terriblement courant, des initiatives politiques ou publiques des dernières années. L’extrême-gauche nantaise vient encore de l’illustrer en rédigeant un communiqué pour attaquer avec des arguments racistes les Rendez-vous de l’Erdre – festival qui a eu lieu ce week-end – alors qu’elle souhaitait sensibiliser

Mamoudou Gassama, une nouvelle vie entre bling-bling et extrême gauche

Mamoudou Gassama, une nouvelle vie entre bling-bling et extrême gauche

Mais que devient Mamoudou Gassama ? Après avoir porté secours à un enfant suspendu à un balcon le 26 mai dernier, le clandestin malien n’en finit pas de profiter du tourbillon médiatique qui s’est emparé de sa vie. Entre un clip de musique et un voyage aux Etats-Unis, Mamoudou Gassama s’est récemment illustré par son soutien à deux groupuscules d’extrême

Lycée Vial

Nantes : le lycée Vial squatté par l’extrême gauche et les migrants [Exclusif] [MAJ : les squatteurs évacués selon des policiers]

MAJ 18 h 46 : Une quarantaine de militants d’extrême gauche et une soixantaine de migrants sont aux alentours, principalement place Aristide Briand, à l’angle du boulevard Guist’hau et de la rue Harrouys et dans l’impasse qui donne accès au lycée depuis la rue Harrouys.   D’après les migrants eux-mêmes, ils sont principalement d’Érythrée et ont été une cinquantaine à rentrer dans

Nantes

Nantes. Nouvelle nuit d’émeutes ethniques, l’extrême gauche s’implique directement au Breil

Dans la nuit du 6 au 7 juillet 2018, Nantes a connu sa quatrième nuit d’émeutes commencées avec le décès accidentel d’un délinquant chevronné, abattu par un CRS alors qu’il refusait de s’arrêter à un contrôle routier. Le changement de version du CRS soumis à une très forte pression – qui plaide désormais l’accident – a été interprété par les

Rassemblement national et extrême gauche face-à-face devant le commissariat de Nantes

Rassemblement national et extrême gauche face-à-face devant le commissariat de Nantes [MAJ Vidéo]

Depuis quelques jours, les troupes locales du Rassemblement national s’activent face aux émeutes qui secouent la ville de Nantes. Et la section bretonne de Loire-Atlantique avait décidé de montrer samedi que le parti patriote avait à cœur de défendre les policiers face aux délinquants. Un rassemblement en soutien à tous les policiers C’est Éléonore Revel, déléguée départementale du Rassemblement national,

CRS

Nantes. 800 personnes et l’extrême-gauche à la marche blanche pour le délinquant tué

Ce sont près de 800 personnes qui ont marché dans le calme pour honorer la mémoire d’Aboubakar F., délinquant recherché par la police tué lors d’un contrôle routier par un policier. Après un temps de recueillement, les participants se sont peu à peu dispersés dans le Breil. Plusieurs militants d’extrême-gauche étaient présents. Le calme avant la tempête ? La famille

nantes_extreme_gauche

Et maintenant l’extrême-gauche échoue à bloquer le bac

Il y a un mois, l’extrême-gauche y croyait encore. « On a tous de bonnes raisons de bloquer le Bac », clamait-elle le 25 mai dernier. « Nik le Bac », à Paris, le lendemain. Puis il y a eu… l’été. Les partiels finis – tant bien que mal –, les lois passées, la grève SNCF qui s’étiole, les manifestations minables qui finissent en

Amphis D et E

Nantes : L’extrême gauche se meurt mais ne se rend pas !

A Nantes, les mouvements d’extrême-gauche s’essoufflent petit à petit, faute d’effectifs, de motivation et de soutiens. Tant qu’il y a eu des cours à la fac, il a été facile sans trop se déranger de se retrouver et de s’organiser pour troubler l’ordre, ce qui faisait diversion aux cours peut-être trop intellectuels et élitistes pour un militant d’extrême-gauche. Tout était

Nantes : la manifestation d’extrême-gauche contre Parcoursup vire à la farce

Plus le mois de juin avance, et plus l’extrême-gauche a du mal à mobiliser. Après avoir loupé la réédition de mai 68, la pérennisation de la ZAD de Notre-Dame des Landes – en tant qu’espace de lutte contre le monde capitaliste, la lutte contre les partiels (qui ont eu lieu quand même, en distanciel pour les LLSH à Nantes) et

Berlin

Marche de l’AfD : deux Allemagne s’affrontent à Berlin [Vidéos]

Dimanche 27 mai avait lieu à Berlin une grande manifestation organisée par le parti AfD. La marche a réuni 5 000 sympathisants de la formation et a dû faire face à des contre-manifestants nombreux et agressifs. « Merkel doit partir » C’était à une manifestation à de grande ampleur « pour l’avenir de l’Allemagne » que l’AfD (Alternative für Deutschland), parti politique hostile à l’immigration

la_haine

Témoignage. « C’est aussi la gauche qui provoque la montée du racisme et de la haine »

Joël (NDLR : Prénom modifié pour qu’il ne soit pas identifié par ses anciens camarades) a été longtemps militant au sein de la gauche libertaire, en région parisienne, « depuis mes 16 ans jusqu’à mes 25 ans ». Aujourd’hui, âgé de 28 ans, il a tout plaqué, il a arrêté de militer politiquement, dégoûté, avec le sentiment d’avoir perdu le sens qu’il entendait

Nantes. L’extrême-gauche échoue à perturber le début des partiels

Ce matin, l’extrême-gauche appelait au « zbeul des partiels » à partir de 6h30 à la halle de la Trocardière (Rezé) où 800 étudiants de lettres, langues et sciences humaines devaient passer leurs partiels. Une trentaine de bloqueurs – dont très peu d’étudiants – a essayé d’empêcher les étudiants d’entrer. Ils ont été repoussés par une vingtaine de policiers ;

black blocs

Les Black blocs, ces sales petits bourges de m… [Tribune libre]

Lecteur, tu connais l’adage : les manifs d’extrême-gauche seraient les seuls moments où les juges auraient à juger leurs propres moutards. Parce qu’ils en seraient tous, ces petits merdeux. Que de l’engeance de bourgeois. Médecins. avocats. percepteurs. Tiens ! Il y a 20 ans de ça, à Rennes, le chef de service d’un des hôpitaux de la ville aurait eu

black_bloc

Manifestations, violences urbaines, blacks blocs : ce dérapage qui vient

Depuis des semaines, des mois, des années même, dans certains endroits comme à Nantes, on assiste à un déferlement de violences lors de manifestations d’ultra gauche, mais aussi à des blocages, à des violences urbaines en tout genre. Systématiquement, la presse cherche à faire peur, à se faire peur, en évoquant des « blacks blocs », des « autonomes » comme si il

Violences lors de manifestations du Premier mai : Qui sont les Black Blocs ?

Violences lors de manifestations du Premier mai : Qui sont les Black Blocs ? Entretien du 01/05/2018 avec Eric Verhaeghe, essayiste et président de Tripalio. Pour RT France, il décrypte la violence des groupes d’ultra-gauche et l’action du gouvernement face à ce phénomène. Crédit photo : DR [cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de

mosquée

Une mosquée allemande attaquée par l‘extrême gauche ! [Vidéo]

Une mosquée turque a fait l’objet d’une attaque en Allemagne. Étonnement, quelques jours plus tard, c’est un groupe d’extrême gauche qui a revendiqué l’action. Cocktails molotov La scène s’est déroulée à Cassel, une ville d’un peu moins de 200 000 habitants située dans le Land de Hesse, au centre du pays. Le 25 mars dernier, quatre auteurs masqués avaient, entre autres, lancé

L’extrême gauche derrière les blocages d’université (+ bonus)

Le journal de TV Libertés s’intéressait hier aux blocages des universités en France. https://www.youtube.com/watch?v=pP7gok0tToI 1) Politique / Derrière les blocages : l’extrême gauche Depuis plusieurs semaines, de nombreuses universités sont bloquées un peu partout en France. A la faveur du mouvement social, des cheminots et l’extrême gauche étudiante essayent de raviver la flamme de Mai 68. Une mobilisation dont les revendications

Nantes

Racisme anti-blanc et collectif féministe à la fac de Nantes

Le Collectif Féministe Racisé de l’Université de Nantes en Lutte. Voilà comment se présente un nouveau groupe ayant émergé des dernières semaines de grève étudiante sur le campus du Tertre. Une première réunion en « non-mixité racisé.e.s » a déjà eu lieu. Sans les Blancs Ce Collectif Féministe Racisé de l’Université de Nantes en Lutte a donc tenu sa première réunion le

Les facultés otages de l’extrême gauche

Retrouvez le journal du 29 mars de TV Libertés, avec notamment un focus sur les blocages des facultés par l’extrême gauche, et un retour sur l’hommage au colonel Beltrame. https://www.youtube.com/watch?v=KlqEhoM_BEU 1) Société / L’extrême gauche bloque les facs Les facultés otages de l’extrême gauche. Depuis le début de la semaine, des individus bloquent les amphithéâtres et violentent les étudiants. Pendant

nantes_extreme_gauche

Nantes : la rentrée ne réussit pas à l’extrême-gauche

La cause de Clément Méric ne mobilise plus. Alors que le procès des protagonistes supposés de sa mort – qui demeurent présumés innocents, sauf pour l’extrême-gauche – se tient actuellement à Paris, le rassemblement à Nantes dédié à sa mémoire, exploitée tous azimuts par l’extrême-gauche, n’a rassemblé guère que 80 personnes samedi 8. Et une occupation d’une maison de quartier

erdre_antifas

Nantes : l’extrême-gauche attaque les rendez-vous de l’Erdre avec des arguments racistes

Le manque de culture politique – voire de culture tout court – est un phénomène terrible, et terriblement courant, des initiatives politiques ou publiques des dernières années. L’extrême-gauche nantaise vient encore de l’illustrer en rédigeant un communiqué pour attaquer avec des arguments racistes les Rendez-vous de l’Erdre – festival qui a eu lieu ce week-end – alors qu’elle souhaitait sensibiliser

Mamoudou Gassama, une nouvelle vie entre bling-bling et extrême gauche

Mamoudou Gassama, une nouvelle vie entre bling-bling et extrême gauche

Mais que devient Mamoudou Gassama ? Après avoir porté secours à un enfant suspendu à un balcon le 26 mai dernier, le clandestin malien n’en finit pas de profiter du tourbillon médiatique qui s’est emparé de sa vie. Entre un clip de musique et un voyage aux Etats-Unis, Mamoudou Gassama s’est récemment illustré par son soutien à deux groupuscules d’extrême

Lycée Vial

Nantes : le lycée Vial squatté par l’extrême gauche et les migrants [Exclusif] [MAJ : les squatteurs évacués selon des policiers]

MAJ 18 h 46 : Une quarantaine de militants d’extrême gauche et une soixantaine de migrants sont aux alentours, principalement place Aristide Briand, à l’angle du boulevard Guist’hau et de la rue Harrouys et dans l’impasse qui donne accès au lycée depuis la rue Harrouys.   D’après les migrants eux-mêmes, ils sont principalement d’Érythrée et ont été une cinquantaine à rentrer dans

Nantes

Nantes. Nouvelle nuit d’émeutes ethniques, l’extrême gauche s’implique directement au Breil

Dans la nuit du 6 au 7 juillet 2018, Nantes a connu sa quatrième nuit d’émeutes commencées avec le décès accidentel d’un délinquant chevronné, abattu par un CRS alors qu’il refusait de s’arrêter à un contrôle routier. Le changement de version du CRS soumis à une très forte pression – qui plaide désormais l’accident – a été interprété par les

Rassemblement national et extrême gauche face-à-face devant le commissariat de Nantes

Rassemblement national et extrême gauche face-à-face devant le commissariat de Nantes [MAJ Vidéo]

Depuis quelques jours, les troupes locales du Rassemblement national s’activent face aux émeutes qui secouent la ville de Nantes. Et la section bretonne de Loire-Atlantique avait décidé de montrer samedi que le parti patriote avait à cœur de défendre les policiers face aux délinquants. Un rassemblement en soutien à tous les policiers C’est Éléonore Revel, déléguée départementale du Rassemblement national,

CRS

Nantes. 800 personnes et l’extrême-gauche à la marche blanche pour le délinquant tué

Ce sont près de 800 personnes qui ont marché dans le calme pour honorer la mémoire d’Aboubakar F., délinquant recherché par la police tué lors d’un contrôle routier par un policier. Après un temps de recueillement, les participants se sont peu à peu dispersés dans le Breil. Plusieurs militants d’extrême-gauche étaient présents. Le calme avant la tempête ? La famille

nantes_extreme_gauche

Et maintenant l’extrême-gauche échoue à bloquer le bac

Il y a un mois, l’extrême-gauche y croyait encore. « On a tous de bonnes raisons de bloquer le Bac », clamait-elle le 25 mai dernier. « Nik le Bac », à Paris, le lendemain. Puis il y a eu… l’été. Les partiels finis – tant bien que mal –, les lois passées, la grève SNCF qui s’étiole, les manifestations minables qui finissent en

Amphis D et E

Nantes : L’extrême gauche se meurt mais ne se rend pas !

A Nantes, les mouvements d’extrême-gauche s’essoufflent petit à petit, faute d’effectifs, de motivation et de soutiens. Tant qu’il y a eu des cours à la fac, il a été facile sans trop se déranger de se retrouver et de s’organiser pour troubler l’ordre, ce qui faisait diversion aux cours peut-être trop intellectuels et élitistes pour un militant d’extrême-gauche. Tout était

Nantes : la manifestation d’extrême-gauche contre Parcoursup vire à la farce

Plus le mois de juin avance, et plus l’extrême-gauche a du mal à mobiliser. Après avoir loupé la réédition de mai 68, la pérennisation de la ZAD de Notre-Dame des Landes – en tant qu’espace de lutte contre le monde capitaliste, la lutte contre les partiels (qui ont eu lieu quand même, en distanciel pour les LLSH à Nantes) et

Berlin

Marche de l’AfD : deux Allemagne s’affrontent à Berlin [Vidéos]

Dimanche 27 mai avait lieu à Berlin une grande manifestation organisée par le parti AfD. La marche a réuni 5 000 sympathisants de la formation et a dû faire face à des contre-manifestants nombreux et agressifs. « Merkel doit partir » C’était à une manifestation à de grande ampleur « pour l’avenir de l’Allemagne » que l’AfD (Alternative für Deutschland), parti politique hostile à l’immigration

la_haine

Témoignage. « C’est aussi la gauche qui provoque la montée du racisme et de la haine »

Joël (NDLR : Prénom modifié pour qu’il ne soit pas identifié par ses anciens camarades) a été longtemps militant au sein de la gauche libertaire, en région parisienne, « depuis mes 16 ans jusqu’à mes 25 ans ». Aujourd’hui, âgé de 28 ans, il a tout plaqué, il a arrêté de militer politiquement, dégoûté, avec le sentiment d’avoir perdu le sens qu’il entendait

Nantes. L’extrême-gauche échoue à perturber le début des partiels

Ce matin, l’extrême-gauche appelait au « zbeul des partiels » à partir de 6h30 à la halle de la Trocardière (Rezé) où 800 étudiants de lettres, langues et sciences humaines devaient passer leurs partiels. Une trentaine de bloqueurs – dont très peu d’étudiants – a essayé d’empêcher les étudiants d’entrer. Ils ont été repoussés par une vingtaine de policiers ;

black blocs

Les Black blocs, ces sales petits bourges de m… [Tribune libre]

Lecteur, tu connais l’adage : les manifs d’extrême-gauche seraient les seuls moments où les juges auraient à juger leurs propres moutards. Parce qu’ils en seraient tous, ces petits merdeux. Que de l’engeance de bourgeois. Médecins. avocats. percepteurs. Tiens ! Il y a 20 ans de ça, à Rennes, le chef de service d’un des hôpitaux de la ville aurait eu

black_bloc

Manifestations, violences urbaines, blacks blocs : ce dérapage qui vient

Depuis des semaines, des mois, des années même, dans certains endroits comme à Nantes, on assiste à un déferlement de violences lors de manifestations d’ultra gauche, mais aussi à des blocages, à des violences urbaines en tout genre. Systématiquement, la presse cherche à faire peur, à se faire peur, en évoquant des « blacks blocs », des « autonomes » comme si il

Violences lors de manifestations du Premier mai : Qui sont les Black Blocs ?

Violences lors de manifestations du Premier mai : Qui sont les Black Blocs ? Entretien du 01/05/2018 avec Eric Verhaeghe, essayiste et président de Tripalio. Pour RT France, il décrypte la violence des groupes d’ultra-gauche et l’action du gouvernement face à ce phénomène. Crédit photo : DR [cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de

mosquée

Une mosquée allemande attaquée par l‘extrême gauche ! [Vidéo]

Une mosquée turque a fait l’objet d’une attaque en Allemagne. Étonnement, quelques jours plus tard, c’est un groupe d’extrême gauche qui a revendiqué l’action. Cocktails molotov La scène s’est déroulée à Cassel, une ville d’un peu moins de 200 000 habitants située dans le Land de Hesse, au centre du pays. Le 25 mars dernier, quatre auteurs masqués avaient, entre autres, lancé

L’extrême gauche derrière les blocages d’université (+ bonus)

Le journal de TV Libertés s’intéressait hier aux blocages des universités en France. https://www.youtube.com/watch?v=pP7gok0tToI 1) Politique / Derrière les blocages : l’extrême gauche Depuis plusieurs semaines, de nombreuses universités sont bloquées un peu partout en France. A la faveur du mouvement social, des cheminots et l’extrême gauche étudiante essayent de raviver la flamme de Mai 68. Une mobilisation dont les revendications

Nantes

Racisme anti-blanc et collectif féministe à la fac de Nantes

Le Collectif Féministe Racisé de l’Université de Nantes en Lutte. Voilà comment se présente un nouveau groupe ayant émergé des dernières semaines de grève étudiante sur le campus du Tertre. Une première réunion en « non-mixité racisé.e.s » a déjà eu lieu. Sans les Blancs Ce Collectif Féministe Racisé de l’Université de Nantes en Lutte a donc tenu sa première réunion le

Les facultés otages de l’extrême gauche

Retrouvez le journal du 29 mars de TV Libertés, avec notamment un focus sur les blocages des facultés par l’extrême gauche, et un retour sur l’hommage au colonel Beltrame. https://www.youtube.com/watch?v=KlqEhoM_BEU 1) Société / L’extrême gauche bloque les facs Les facultés otages de l’extrême gauche. Depuis le début de la semaine, des individus bloquent les amphithéâtres et violentent les étudiants. Pendant

À LA UNE

Italie. Giorgia Meloni (Fratelli d'Italia), en tête desintentions de vote pour les législatives de septembre, s'adresse aux Français
Côtes d'Armor. Sécheresse : de nouvelles restrictions d'eau et l'accès aux forêts interdit
A la découverte des Saints Bretons. Le 11 août, c'est la Saint Ergat
Nantes brûle-t-il ? Le panache noir sur la ville était un feu sur la prairie de Mauves

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !