Étiquette : yvan colonna

Quand Yvan Colonna dénonçait en prison la colonisation de peuplement en Corse

Le document révélé par BFM TV est exceptionnel et montre Yvan Colonna discutant politique avec un détenu basque autour d’un jeu d’échec. Jusqu’au bout, le nationaliste corse est resté un militant politique actif. Pariant même sur l’indépendance à long terme et dénonçant la colonisation de peuplement actuellement mise en oeuvre en Corse par l’Etat français. « Petit à petit on disparait,

Yvan Colonna, Corse : l’art du gâchis [l’Agora]

La dépouille d’Yvan Colonna a été accompagnée sur une partie de son cortège funéraire ce mercredi soir en Corse. Dans le même temps, la collectivité de Corse annonçait que tous les drapeaux corses de l’île étaient mis en berne. Plusieurs centaines de personnes sont réunies sur la route de l'aéroport d'Ajaccio en attente du convoi funéraire d'Yvan Colonna pic.twitter.com/NdcrnETarK —

Yvan Colonna est mort, assassiné par un islamiste dans une prison de la République française

Yvan Colonna, est donc mort le 21 mars 2022 à Marseille, des suites de ses blessures. Le militant nationaliste corse, emprisonné depuis 2003 car impliqué dans l’attaque de la gendarmerie de Pietrosella (1997) et l’assassinat de Claude Érignac, préfet de Corse, le 6 février 1998 à Ajaccio, a donc été assassiné, à l’intérieur même d’une prison de la République française où il était censé être un

corse_population

Corse. Mise en garde du FLNC, visite de Darmanin, autonomie : le point sur les dernières évolutions [Vidéo]

Il s’est passé beaucoup de choses en Corse ces derniers jours. Les importantes mobilisations en soutien d’Yvan Colonna et les violents incidents ayant opposé jeunes nationalistes aux forces de l’ordre ont visiblement débloqué la situation politique sur l’île. Au point de voir le FLNC sortir de sa réserve et Gérald Darmanin promettre l’autonomie… En Corse, un État sourd… et assassin

paul_salort_corse

Corse : faut-il s’étonner de la révolte nationaliste ? [L’Agora]

Fabuleux État français ! Celui-ci s’étonne, en effet, des émeutes de Corti et de Bastia où des nationalistes, parfois très jeunes, attaquent les symboles de l’Etat français. Sans compter les 10 ou 15 000 manifestants pour la deuxième fois derrière la banderole « Statu Francese Assassinu ». 10 ou 15 000 manifestants, à l’échelle de la Corse, c’est énorme. C’est, en gros,

Corse. L’Etat français multiplie les provocations !

Yvan Colonna n’est plus DPS (Détenu Particulièrement Surveillé) ! L’annonce du premier ministre Jean Castex aura été diversement appréciée en Corse car elle aura été accompagnée de l’hasardeuse phrase « car il ne peut plus s’évader et n’est plus dangereux ». L’ancien responsable nationaliste et cadre du FLNC Pierre Poggioli montre sa colère ce mardi soir sur sa page Facebook : « les

Corse

Miliadoù a gorsiz o tibunañ e straedoù Corti evit Yvan Colonna

Pegement e oant ? 15 000 hervez ar vroadelourion, 4 200 hervez ar polis, 8 500 hervez tud neptu : d’an nebeutañ e oa korsiz e fulor goude tagadenn Yvan Colonna en e doull-bac’h gant un islamour ha dibunet o deus a-viliadoù e straedoù Corti, o c’hêrbenn istorel, disul dremenet. Emganioù a zo bet etre ar vanifestourion hag ar CRSed

Arles. Yvan Colonna serait entre la vie et la mort après son agression par un djihadiste [MAJ : Femu a Corsica dénonce la responsabilité de l’Etat français]

MAJ 2 mars 18h00 : le mouvement nationaliste corse Femu A corsica dénonce la responsabilité de l’Etat français dans un communiqué et appelle à un rassemblement pacifique ce mercredi soir à 18h30 CUMUNICATU DI STAMPA ⤵️#GhjustiziaPerYvan pic.twitter.com/wFUDOIhXGz — Femu a Corsica (@Partitu_FemuAC) March 2, 2022 Selon un journaliste, Yvan Colonna serait plongé dans un coma post-anoxique et a été transféré

Yvan Colonna taget en toull-bac’h gant un islamour a zo etre marv ha bev [hizivadur 3] gourhun goude-anoksek

[Hizivadur 3] Emañ Yvan Colonna o paouez bezañ kaset da ospital Marseille. E gourhun goude-anoksek eo hervez e vreutaer. [Hizivadur 2] Poltred an tagour, ur penn gall 36 vloaz anezhañ troet d’an islam ha bet o stourm en Afghanistan. [Hizivadur 1] Tolpadegoù a vo fenoz dirak prefetioù hag is-prefetioù Corti, Aiacciu ha Bastia da 6e30 GM evit souten Yvan Colonna

Korsika : Petru Alessandri a chomo en toull-bac’h

  Abaoe 2018 e c’hellfe ar c’horsad Petru Alessandri bezañ e hanter-frankiz. Kondaonet e oa bet e 2003 e-barzh afer muntr ar prefed Erignac gant lez-varn ispisial Paris. Ur strollad a vroadelourien gorsad distag diouzh an emsav broadel hag ar strolladoù all e oa ar C’homando Erignac. 22 vloavezh a doull-bac’h en doa tapet eñ daoust ha ma oa bet

Yvan Colonna o yunañ hep bara na dour

Kraouiet e toull-bac’h Arles, ar prizoniad politikel korsad Yvan Colonna a zo o yunañ hep bara na dour abaoe dimeurzh dremenet. Abaoe bloavezhioù e oa eñ er memes log. Hogen, divizout a reas melestradurezh ar prizon e gas en ur log all a-greiz taol. Pezh ne blijas ket d’ar prizoniad, anat. N’eo ket ar wech kentañ en deus Colonna braoz

Quand Yvan Colonna dénonçait en prison la colonisation de peuplement en Corse

Le document révélé par BFM TV est exceptionnel et montre Yvan Colonna discutant politique avec un détenu basque autour d’un jeu d’échec. Jusqu’au bout, le nationaliste corse est resté un militant politique actif. Pariant même sur l’indépendance à long terme et dénonçant la colonisation de peuplement actuellement mise en oeuvre en Corse par l’Etat français. « Petit à petit on disparait,

Yvan Colonna, Corse : l’art du gâchis [l’Agora]

La dépouille d’Yvan Colonna a été accompagnée sur une partie de son cortège funéraire ce mercredi soir en Corse. Dans le même temps, la collectivité de Corse annonçait que tous les drapeaux corses de l’île étaient mis en berne. Plusieurs centaines de personnes sont réunies sur la route de l'aéroport d'Ajaccio en attente du convoi funéraire d'Yvan Colonna pic.twitter.com/NdcrnETarK —

Yvan Colonna est mort, assassiné par un islamiste dans une prison de la République française

Yvan Colonna, est donc mort le 21 mars 2022 à Marseille, des suites de ses blessures. Le militant nationaliste corse, emprisonné depuis 2003 car impliqué dans l’attaque de la gendarmerie de Pietrosella (1997) et l’assassinat de Claude Érignac, préfet de Corse, le 6 février 1998 à Ajaccio, a donc été assassiné, à l’intérieur même d’une prison de la République française où il était censé être un

corse_population

Corse. Mise en garde du FLNC, visite de Darmanin, autonomie : le point sur les dernières évolutions [Vidéo]

Il s’est passé beaucoup de choses en Corse ces derniers jours. Les importantes mobilisations en soutien d’Yvan Colonna et les violents incidents ayant opposé jeunes nationalistes aux forces de l’ordre ont visiblement débloqué la situation politique sur l’île. Au point de voir le FLNC sortir de sa réserve et Gérald Darmanin promettre l’autonomie… En Corse, un État sourd… et assassin

paul_salort_corse

Corse : faut-il s’étonner de la révolte nationaliste ? [L’Agora]

Fabuleux État français ! Celui-ci s’étonne, en effet, des émeutes de Corti et de Bastia où des nationalistes, parfois très jeunes, attaquent les symboles de l’Etat français. Sans compter les 10 ou 15 000 manifestants pour la deuxième fois derrière la banderole « Statu Francese Assassinu ». 10 ou 15 000 manifestants, à l’échelle de la Corse, c’est énorme. C’est, en gros,

Corse. L’Etat français multiplie les provocations !

Yvan Colonna n’est plus DPS (Détenu Particulièrement Surveillé) ! L’annonce du premier ministre Jean Castex aura été diversement appréciée en Corse car elle aura été accompagnée de l’hasardeuse phrase « car il ne peut plus s’évader et n’est plus dangereux ». L’ancien responsable nationaliste et cadre du FLNC Pierre Poggioli montre sa colère ce mardi soir sur sa page Facebook : « les

Corse

Miliadoù a gorsiz o tibunañ e straedoù Corti evit Yvan Colonna

Pegement e oant ? 15 000 hervez ar vroadelourion, 4 200 hervez ar polis, 8 500 hervez tud neptu : d’an nebeutañ e oa korsiz e fulor goude tagadenn Yvan Colonna en e doull-bac’h gant un islamour ha dibunet o deus a-viliadoù e straedoù Corti, o c’hêrbenn istorel, disul dremenet. Emganioù a zo bet etre ar vanifestourion hag ar CRSed

Arles. Yvan Colonna serait entre la vie et la mort après son agression par un djihadiste [MAJ : Femu a Corsica dénonce la responsabilité de l’Etat français]

MAJ 2 mars 18h00 : le mouvement nationaliste corse Femu A corsica dénonce la responsabilité de l’Etat français dans un communiqué et appelle à un rassemblement pacifique ce mercredi soir à 18h30 CUMUNICATU DI STAMPA ⤵️#GhjustiziaPerYvan pic.twitter.com/wFUDOIhXGz — Femu a Corsica (@Partitu_FemuAC) March 2, 2022 Selon un journaliste, Yvan Colonna serait plongé dans un coma post-anoxique et a été transféré

Yvan Colonna taget en toull-bac’h gant un islamour a zo etre marv ha bev [hizivadur 3] gourhun goude-anoksek

[Hizivadur 3] Emañ Yvan Colonna o paouez bezañ kaset da ospital Marseille. E gourhun goude-anoksek eo hervez e vreutaer. [Hizivadur 2] Poltred an tagour, ur penn gall 36 vloaz anezhañ troet d’an islam ha bet o stourm en Afghanistan. [Hizivadur 1] Tolpadegoù a vo fenoz dirak prefetioù hag is-prefetioù Corti, Aiacciu ha Bastia da 6e30 GM evit souten Yvan Colonna

Korsika : Petru Alessandri a chomo en toull-bac’h

  Abaoe 2018 e c’hellfe ar c’horsad Petru Alessandri bezañ e hanter-frankiz. Kondaonet e oa bet e 2003 e-barzh afer muntr ar prefed Erignac gant lez-varn ispisial Paris. Ur strollad a vroadelourien gorsad distag diouzh an emsav broadel hag ar strolladoù all e oa ar C’homando Erignac. 22 vloavezh a doull-bac’h en doa tapet eñ daoust ha ma oa bet

Yvan Colonna o yunañ hep bara na dour

Kraouiet e toull-bac’h Arles, ar prizoniad politikel korsad Yvan Colonna a zo o yunañ hep bara na dour abaoe dimeurzh dremenet. Abaoe bloavezhioù e oa eñ er memes log. Hogen, divizout a reas melestradurezh ar prizon e gas en ur log all a-greiz taol. Pezh ne blijas ket d’ar prizoniad, anat. N’eo ket ar wech kentañ en deus Colonna braoz

À LA UNE

L'histoire sans fin, Troie, Das Boot.. Retour sur les grands films réalisés par Wolfgang Petersen
Pornic (44) : la plage de Noëveillard fermée la nuit pour éviter les débordements
A la découverte des saints bretons. Le 17 août, c'est la St Gulian
Salman Rushdie était protégé par l'IRA lors de ses visites en Irlande

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !