Présidentielle 2017 : quels acteurs sont les plus visibles sur l’Internet ?

A LA UNE

06/10/2016 – 05H00 France (Breizh-info.com) – Internet est un puissant outil de référencement et de promotion, à condition de bien savoir anticiper et s’en servir. Pour les élections à venir en 2017, la bataille est déjà lancée depuis des mois (des années ?) par les acteurs (politiques, médiatiques, économiques) cherchant à faire fructifier le contenu de leur site en dopant la fréquentation et le référencement.

VRDCI référencement vient de publier une étude particulièrement intéressante à ce sujet, concernant l’élection présidentielle de 2017. « En effet, un peu plus de 6 mois avant l’échéance, il nous paraissait intéressant de dresser un état des lieux quant à la visibilité des différents acteurs pour ces élections.» explique Antoine Mussard, CEO-CTO de la société que nous avons eu en ligne.

Il ressort de cet audit que les élections présidentielles constitueront probablement l’événement politique de l’année 2017. En 2012 déjà, 37 millions d’électeurs s’étaient rendus aux urnes soit autant d’internautes qui seront potentiellement à la recherche d’informations pour les élections de 2017.

Il suffit de jeter un œil au volume de recherches sur Google pour se rendre compte de l’intérêt des Français pour cet événement : « les mots clés « élection présidentielle » « sondage présidentielle 2017 » et « présidentielle 2017 » représentent à eux seuls 14 000 recherches mensuelles, sans compter les recherches annexes.

Il est donc indispensable d’avoir un bon référencement naturel pour espérer exister.

audit2

Les sites d’information en tête, les sites politiques inexistant

Pour réalisé cet audit, VRDCI a donc pris appui sur 16 sites correspondant à des acteurs non négligeables pour les prochaines élections. On y retrouve :

– la presse nationale (www.lemonde.fr, www.huffingtonpost.fr, www.leparisien.fr, www.lefigaro.fr, www.lexpress.fr …) ;
– des partis politiques (www.parti-socialiste.fr, www.republicains.fr, www.frontnational.com, www.mouvementdemocrate.fr, www.pcf.fr …) ;
– des personnalités politiques (www.sarkozy.fr, www.jfcope.fr, melenchon.fr, www.marinelepen.fr, www.alainjuppe2017.fr…).

Le positionnement de ces sites a été évalué à l’aide de 74 mots clés, tous directement liés aux élections présidentielles de 2017. L’audit a analysé les 10 premières pages de Google pour chaque mot clé afin d’établir les sites qui sont les mieux référencés et par conséquent les plus visibles, au niveau du référencement naturel uniquement.

Le résultat est assez flagrant : les trois premiers sites référencés de manière naturelle sont des sites d’information ou gouvernementaux :  fr.wikipedia.org, www.interieur.gouv.fr et www.challenges.fr qui représentent à eux seuls plus de 60% de pénétration du marché mensuel. En d’autres termes, les internautes ont accès en premier lieu et majoritairement à des sites d’information généralistes.

audit

Concernant les partis et personnalités politiques, ils figurent tous en fin de classement (voir le classement ici). VRDCI estime à 27 000 le nombre de visites mensuelles qui pourraient être générées grâce à un bon positionnement naturel sur ces mots clés. Le trafic de ces sites augmenterait alors considérablement, contribuant ainsi à une meilleure visibilité pour les principaux concernés.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Démolition, le Journal d’Anne France, Alternative Ulster, Pôle emploi la machine à asservir, J-M Caradec : la sélection littéraire hebdomadaire

Démolition, le Journal d'Anne France, Alternative Ulster, Pôle emploi la machine à asservir, J-M Caradec : voici la sélection...

Nantes. Huit vide-greniers et autant de règles sanitaires ?

Maintenant que de nombreuses associations sont enfin au point quant aux règles sanitaires à appliquer aux vide-greniers, et qu’un...

3 Commentaires

  1. « Il est donc indispensable d’avoir un bon référencement naturel pour espérer exister »
    Le référencement naturel n’est utile que si l’on occupe un marché de niche (info locale comme breizh info). Dès lors qu’on aborde des sujets généraux comme les présidentielles, l’impact du référencement naturel est nettement moindre, celui du référencement payant beaucoup plus. Voilà pourquoi Breizh-info, par exemple, n’apparaîtra jamais dans les résultats de requêtes pour « Présidentielles 2017 » (à moins d’avoir vraiment un sujet atypique), mais pour un sujet extrêmement spécifique comme « Adsav », Breizh-info sera parmi les premiers référencés.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés