Fonds secrets du Sénat : le sénateur André Trillard mis en cause par Mediapart

trillard

21/03/2017 – 09H15 Nantes  (Breizh-info.com) –  Pendant une douzaine d’années, le groupe UMP du Sénat aurait détourné des fonds publics pour les reverser en douce aux sénateurs du groupe. Une enquête a été ouverte et six personnes mises en examen pour des détournements effectués entre 2009 et 2014. Ce dimanche, Mediapart publie de nouvelles pièces tirées de la comptabilité occulte du groupe saisie par les juges d’instruction. A côté de Bruno Retailleau, lieutenant de Fillon, apparaît le nom d’André Trillard.

En face de son nom, c’est la somme de 2528.77 € qui apparaît sur ce tableau, daté de juin 2012. Né en 1947 à Héric, il est élu municipal à Saint-Gildas des Bois depuis 1977, et maire de 1983 à 2001, puis depuis 2008. Conseiller général du canton de Saint-Gildas des Bois de 1994 à 2014, il dirige le conseil général de Loire-Atlantique de 2001 à 2004. Sénateur de Loire-Atlantique depuis 2001, il soutient Nicolas Sarkozy lors des primaires UMP/LR de cet automne.

C’est le seul sénateur breton du tableau, où on retrouve 38 noms de sénateurs toujours en poste ou qui ne le sont plus. Parmi les noms connus, Bruno Retailleau (Vendée), avec 3029.36 € en « remboursement de frais », Jean-Claude Carle (Haute-Savoie) avec 4027.23 €, sans justification, Jean-Claude Gaudin (Bouches-du-Rhône), avec 4026.39 € sans justification, le sénateur de la Manche Jean Bizet (3325.56€), plusieurs élus alsaciens, franciliens, doubistes et méridionaux.

Louis Moulin

Crédit Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS