Ivan Rioufol sur les Gilets jaunes : « S’il n’y avait pas eu de violences, le pouvoir n’aurait pas reculé »[Vidéo]

A LA UNE

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Ivan Rioufol (Le Figaro) était l’invité de Cnews ce matin, et n’y est pas allé de main morte à propos de l’actualité des Gilets jaunes : «Moi, je ne connais pas d’explosions sociales qui soient des explosions molles. Ça n’existe pas dans l’Histoire de France, et d’ailleurs ça fait partie de son ADN que de passer de rupture en rupture avec naturellement des violences que tout le monde regrette et déplore, s’il faut avoir ce préalable devant vous pour bien être clair là-dessus. Mais simplement, ce que je vois, moi, et qui peut donner une explication à cette rage qui envahit les Gilets jaunes, c’est que depuis maintenant 30 ans, mais singulièrement depuis 3 semaines, ils n’ont jamais pu être entendus du gouvernement qui les a méprisés.

https://www.youtube.com/watch?v=FrK44s4K_kM

Et deuxièmement, il y a eu une légitimation de la violence qui a été amenée comme arbitre politique par le pouvoir lui-même. Parce que ce que l’on constate aujourd’hui, c’est que le pouvoir a reculé à chaque fois qu’il y a eu de la violence dans la rue. S’il n’y avait pas eu de violence dans les rues, le pouvoir n’aurait pas bougé d’un iota. Et si le président de la République attend simplement de voir les événements lundi, c’est qu’il va les juger non pas à l’aune des manifestants qui seront dans la rue, mais à l’aune des violences qui seront commises. Et donc, il y a une logique infernale qui a été induite également par le gouvernement lui-même qui a fait en sorte de légitimer, de mettre au cœur de sa politique la politique de la violence.»

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Vidéo. Euro 2021 : Un militant Greenpeace débarque sur la pelouse de France-Allemagne en ULM

Il a fait son apparition en ULM dans le ciel de l'Allianz Arena de Munich (Allemagne) avec l'inscription "Kick...

Euro 2021. Les résumés d’Allemagne-France et de Hongrie-Portugal

On jouait les derniers matchs de la première journée, ce 15 juin. Voici les résumés d'Allemagne-France et de Hongrie-Portugal L'équipe...

Articles liés

Dr Maurice Berger : « Là ou je travaille, 10% des mineurs extrêmement violents proviennent de familles françaises de souche »

Dr Maurice Berger : « Là ou je travaille, 10% des mineurs extrêmement violents proviennent de familles françaises de souche » Dans Faire face à la...

Affaire Jérôme Rodrigues : « On veut faire payer un petit flic des multiples erreurs des décideurs de l’administration »

Affaire Jérôme Rodrigues : « On veut faire payer un petit flic des multiples erreurs des décideurs de l’administration ». Nouvelle vidéo réalisée par le...

Les Gilets Jaunes, les déclencheurs d’un Grand Reset démocratique ?

Dans cet édito politique, Nicolas Vidal revient sur la genèse des Gilets Jaunes, l'état des lieux du mouvement et ses perspectives sous le prisme...

Aucaleuc (22). Denis Gauthier, 16 ans mort après avoir été tabassé par une bande à la sortie de son CFA

Mort trois jours après une agression à Aucaleuc, dans les Côtes d'Armor, le 24 juin 2019, Denis Gauthier a succombé à une rupture d'anévrisme. Mais...