Rue de la Juiverie,  Le Loup, le Renard et la Galette – allusion à la chanson bretonne plutôt qu’à Jean Floc’h et Grandpamini – est reconnue comme une des bonnes crêperies nantaises. Point fort : elle est ouverte lundi. Point faible : l’accueil.
Vendredi, fringale, va pour une crêpe. La salle, petite, est blindée, à la moindre place libre il y a une chaise. Dehors, il ne pleut presque plus, reste une petite table. Ni vraiment bonjour ni bonsoir. Vendredi, donc poisson, donc Augustine. Saumon, pommes de terre rissolées, curé nantais au muscadet – qui a dit qu’associer les deux était malaisé ? – Crème fraîche et ciboulette.
Sur la crêpe, rien à dire sinon qu’elle est bonne. Apportée vite, toujours d’un service sévère et sans fioriture. Café, addition. Pas de bonsoir, l’on débarrasse déjà pour en accueillir d’autres. Faut que ça débite. Ça marche – c’est plein. Mais un peu loin de la tradition d’accueil bretonne.
Y aller : Le loup, le renard et la galette,  19 rue de la Juiverie 44000 Nantes. 02-40-47-12-71. Ouverture 7 jours sur 7 de 12 h à 14 h 30 et de 19 h à 22 h 30 l’été et aux vacances scolaires, fermé mardis et mercredis hors saison. 
LM
Crédit photos :  Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine