Exposition. Cet été, la Joconde débarque à Brest…

A LA UNE

« Viens à Bollaert, j’ai fais des moules ». L’Opéra du Peuple, dans la peau d’un supporter du RC Lens [Interview]

« Viens à Bollaert, j'ai fais des moules ». Si il n'avait pas reconnu cette référence au fanzine Rugir,...

Irlande du Nord. Il y a 48 ans, pas de Black Friday mais un Bloody Friday à Belfast

En ces temps de consumérisme quasi religieux, les enseignes commerciales (et même les gouvernements) incitant les consommateurs à se...

Florian Philippot : « Notre pays est incontestablement dans les mains de personnes qui veulent retirer aux Français un maximum de libertés » [Interview]

Parmi les politiques qui sont montés au créneau ces derniers mois contre la tyrannie sanitaire mise en place en...

Hold-up. Pierre Barnerias, l’auteur du documentaire, s’explique

Après le succès de Hold-Up, un documentaire sur le Covid, dont la version de travail a été diffusée en...

Discours de De Gaulle à Quimper en 1969 : coulisses d’un ratage historique

Le 2 février 1969, Charles De Gaulle prononce à Quimper le dernier discours de sa carrière. Pour la première...

En 1870, alors que les troupes Prussiennes menacent la France, les chefs-d’œuvre du Louvre sont mis à l’abri. L’opération est top secrète ! Près de 300 tableaux, dont la Joconde, sont ainsi discrètement évacués dans l’arsenal de Brest, prêts à prendre le large… Le musée national de la Marine de Brest revient via une exposition du 8 juillet au 3 janvier 2021 sur cette épisode aussi insolite que méconnu de l’œuvre la plus célèbre du monde;

Exposition à Brest : 1870, la Joconde au secret 

En 1870, alors que les troupes Prussiennes menacent la France, les chefs-d’œuvre du Louvre sont mis à l’abri. L’opération est top secrète ! Près de 300 tableaux, dont la Joconde, sont ainsi discrètement évacués dans l’arsenal de Brest, prêts à prendre le large… Le musée national de la Marine revient sur cette épisode aussi insolite que méconnu de l’œuvre la plus célèbre du monde.

Évacuation par train 29 août 1870.

Quelques jours avant la chute du Second Empire, l’impératrice Eugénie décide de faire évacuer les œuvres du musée du Louvre. Le lieu de dépôt retenu est l’arsenal de Brest. Les collections de tableaux et de dessins sont mises à l’abri en premier. La Belle Jardinière de Raphaël accompagnée de La Femme hydropique de Gérard Dou, stars de l’époque, sont évacuées en premier. La Joconde de Léonard de Vinci ne fait partie que du deuxième convoi. En quelques jours, 75 caisses, contenant 293 tableaux, sont évacuées discrètement par train vers le port du Ponant.

Une année dans l’Arsenal

Pour accompagner les convois et veiller sur les œuvres, le vicomte Pierre-Paul Both de Tauzia, conservateur attaché au département des peintures est désigné. Il reste peu de traces de cet épisode brestois. Les caisses sont stockées dans un bâtiment rive gauche, proche de la porte Tourville, peut-être le premier étage de l’un des bâtiments des constructions navales. La frégate Hermione (1860-1877) est prête à embarquer les caisses en cas d’invasion prussienne. Une année plus tard, le 7 septembre 1871, toutes les œuvres reviennent intactes au Louvre, à nouveau par le train.

Une Joconde dans l’exposition !

L’œuvre de Léonard de Vinci ne devient l’icône que l’on connaît qu’après son vol, en 1911, par Vincenzo Peruggia. Ce vitrier italien va la cacher deux ans sous son lit avant d’être arrêté après avoir tenté de la vendre en Italie. Pour masquer l’affaire, on songe à substituer le tableau par une copie contemporaine à l’originale et conservée à Quimper. De par son ancienneté et sa qualité, cette copie est considérée comme l’une des meilleures. Prêtée par le musée des beaux-arts de Quimper, elle sera la star de l’exposition présentée au château de Brest. Ce clin d’œil, déployé dans une salle du musée, présentera par ailleurs quelques reproductions des œuvres phares du Louvre transférées à Brest.

Pratiques

Musée national de la Marine Château de Brest Boulevard de la Marine 29200 Brest

www.musee-marine.fr

Horaires d’ouverture Avril-septembre : tous les jours de 10h à 18h30 sauf le 01/05

Octobre-mars : tous les jours de 13h30 à 18h30 sauf le mardi (hors vacances scolaires), le 25/12 et le 01/01

Fermeture annuelle en janvier selon les vacances scolaires

Droits d’entrée Plein tarif : 7* euros Tarif réduit : 5,50* euros Gratuit : – de 26 ans de l’UEE

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Covid-19. Gestion suédoise de la crise sanitaire : un échec, vraiment ?

Revenons aujourd'hui sur le cas suédois qui a fait couler beaucoup d'encre. Ignorant totalement l'échec de leur propre pays...

Liberté de culte : les évêques se rebiffent

La décision du gouvernement de limiter à 30 personnes l’assistance aux messes – y compris dans une cathédrale –...