ZAD du Carnet (44) : le préfet de Nantes fuit ses responsabilités, la mairie de Frossay agit

A LA UNE

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour Damien T, le gifleur de Macron. Un prisonnier politique ?

Le tribunal correctionnel de Valence a condamné jeudi Damien T, le jeune homme qui a giflé (et pas «...

Nantes : les règlements de comptes à l’arme blanche entre clandestins maghrébins se multiplient

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, quai de la Fosse, un extra-européen qui se dit âgé de...

Depuis l’installation fin août de zadistes sur l’ancienne île du Carnet, près de Paimbœuf, où ils veulent empêcher une extension du port autonome qui doit permettre d’installer un parc industriel dédié aux énergies renouvelables et jusqu’à 1200 emplois directs, la Préfecture de Nantes s’est mise en mode « courage, fuyons ». La mairie de Frossay, elle, montre que repousser les zadistes, ce n’est pas si difficile.

Ce 14 septembre à 8h15, les services techniques de la mairie de Frossay ont démantelé une barricade où du gazole coulait d’une voiture renversée, au milieu de palettes empilées et de banderoles diverses. Et ce sans heurts, avec deux camions et une tractopelle, ainsi qu’un véhicule de la gendarmerie. Sur leur fil Twitter, les opposants minimisent, en indiquant que ce point est « non gardé, considéré comme trop difficile à tenir depuis le début ».

Le 2 septembre dernier, le préfet Didier Martin, tout juste arrivé dans la région, affirmait à nos collègues de Presse-Océan qu’il n’était guère pressé d’évacuer les zadistes : « je n’exclus pas d’aller me rendre compte de la situation sur place, mais sans forcément prévenir les médias […] j’aime bien aller voir les choses par moi-même sur le terrain. Là, je viens juste d’arriver, je pose à peine mes valises ».

ZAD du Carnet : région et port autonome condamnent, le CD44 porte plainte

Pendant ce temps, région (de droite) et port autonome ont dénoncé avec force cette occupation d’un terrain que les opposants affirment « naturel », alors qu’il est artificialisé et remblayé depuis des décennies. Le Conseil départemental de Loire-Atlantique a déposé deux plaintes pour dégradations le 2 septembre dernier sur la RD177 à la suite de l’érection de barricades par les zadistes.

Le 1er septembre Christelle Morançais, présidente de la région Pays de Loire, a affirmé qu’il « n’est pas tolérable qu’une zone de non-droit s’installe dans la région. Nous ne laisserons pas des groupuscules extrémistes empêcher qu’un projet qui porte une dimension écologique, économique et sociale aussi bénéfique pour le territoire puisse se réaliser » et rappelé que ces travaux font suite à une concertation qui a duré 7 ans ; le projet est « approuvé par les communes de Frossay et Saint-Viaud et a recueilli l’avis favorable de plusieurs grandes associations environnementales ».

Stopcarnet.fr : vers une coordination avec la ZAD du Village du Peuple nord-Loire

Les manifestants de la ZAD (collectif Stopcarnet.fr), eux, avaient appelé à la mobilisation devant la CCI de Nantes, le 14 septembre à partir de 16h, quai des Salorges à Nantes. Il s’agit de s’opposer, non seulement à l’extension du port autonome du Carnet, mais aussi à d’autres projets économiques dans l’agglomération de Nantes, comme l’extension d’une zone industrielle à Donges (ZAD du Village du Peuple), la ZAC du Brochet à Vallet ou encore la ZAC de la Jacopière à Sucé-sur-Erdre.

L’agenda des Gilets jaunes, devenus ici une annexe de l’extrême gauche dans les départements bretons (@mvtBZH sur Telegram), indique ce 16 septembre à 19h une réunion publique et syndicale au local SUD-Solidaires 2 rue de la Briandais pour organiser la défense de la Loire et coordonner les ZAD du Village du Peuple, à Donges, nord-Loire, et du Carnet à Frossay, au sud de la Loire. Pendant que le préfet prend son temps pour défaire ses valises, les opposants, eux, n’en perdent pas pour mobiliser et occuper tous les terrains.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Revoir. Damien Rieu (RN) remet à sa place Eric Dupond-Moretti

Les ministres font actuellement campagne (aux frais du contribuable ?) partout en France « Contre la menace d'extrême droite...

Aux racines de l’idéologie migratoire, par Vincent Coussedière

Alors qu'une idéologie cherche à faire de l'homme non plus un animal social mais un animal migrant, il est...

Articles liés

La gendarmerie a débuté l’évacuation de la ZAD du Carnet

La gendarmerie a annoncé avoir débuté l'évacuation de la ZAD du Carnet tôt ce matin, vers 6h45, afin de procéder à l’évacuation du site de...

Pays de Retz. Ils veulent empêcher l’extension du Port Autonome au Carnet, des paysans se rebiffent

N’est pas José Bové qui veut. L’extrême gauche, emmenée par Yoann Morice, agriculteur, a monté un collectif « Stop Carnet » pour empêcher l’extension du...

Notre-Dame des Landes : des cabanes détruites sur l’ex-ZAD

Dans le cadre de la lutte contre l’habitat indigne et les squats, deux baraques occupées par des « irréductibles » sur l’ex-ZAD de Notre-Dame des Landes...

Notre-Dame des Landes. Deux cabanes d’irréductibles zadistes détruites

Le jeudi 8 août au matin, deux cabanes construites en toute illégalité par des zadistes « irréductibles », c’est à dire opposés à tout contact avec...