Nantes, Chicago sur Loire ? Deux fusillades en 48h aux Dervallières, dont une en pleine journée…

A LA UNE

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

La Bretagne, région française la plus impliquée dans la traite des Noirs ?

Des Bretons ont joué un rôle massif dans le commerce des esclaves, un business florissant de l'époque des Lumières....

Quelques jours après la fusillade du 11 janvier au cours de laquelle un adolescent de 15 ans a été tué – ce qui n’étonne guère les riverains exaspérés par le deal – deux nouvelles fusillades ont eu lieu autour du Buidling, citadelle assiégée du deal. La dernière, ce samedi en pleine journée, avait lieu alors que les proches du jeune tué défilaient en ville – une initiative qui là encore suscite les critiques des riverains. Et la fièvre ne cesse de monter sans que les pouvoirs publics ne semblent pouvoir y remédier.

Ce 14 janvier vers 22 heures, deux coups de feu ont été tirés rue Georges de la Tour, à l’arrière du Building, un peu plus bas. Ni blessés, ni douilles n’ont été recensés – en revanche, il y avait des impacts dans la porte du numéro 10, qui semble être maintenant colonisé par les dealers du 12.

« Ils ne s’arrêteront que quand le deal sera parti ou éteint »

Ce samedi en revanche, deux jeunes délinquants dont les visages étaient masqués par des capuches ont ouvert le feu sur un groupe de jeunes stationné devant le 12, où le deal battait son plein, avant de s’enfuir. Il ne semble pas y avoir eu de blessés. Depuis, la police s’est déployée dans les deux cages d’escalier du 12 et du 16, mais les riverains ne sont pas dupes : « Dès qu’ils partiront, le deal recommencera et les tirs aussi – ce coin est juteux, alors les anciens tenanciers du trafic essaient de virer les actuels, ils ont déjà fait un mort, ils ne s’arrêteront que quand le deal sera parti ou éteint ».

Après la fusillade mortelle, une vengeance ?

Selon nos informations, le nom du tireur présumé du 11 janvier dernier serait déjà connu par des proches de l’actuel réseau de deal, tenu par des délinquants de Bellevue. Et une vengeance serait envisagée. Des rumeurs d’émeutes dans les quartiers – notamment la Bottière, où habitait le jeune Abdelghani Sidali, d’origine algérienne – mais aussi Bellevue, où il était scolarisé, les Dervallières, donc, et le Breil, ont émaillé la semaine.

De quoi inquiéter les riverains – le couvre-feu, même à 18 heures, ne semble pas arrêter les balles. Depuis le début de l’année, c’est la 6e fusillade à Nantes, dont la 5e au quartier des Dervallières (deux le 7 janvier, une le 11, une le 14 et une le 16). Rien ne permet d’affirmer que la série va s’arrêter.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Terrorisme, la menace sans fin. Nouveau numéro de la revue Conflits

C'est un sujet particulièrement d'actualité que traite la revue de Géopolitique Conflits, ce mois-ci. Avec un dossier consacré au...

Religion au travail. Une étude de l’Institut Montaigne montre la pression des revendications liées à l’Islam

Une étude publiée ce jeudi par l’Institut Montaigne constate une hausse des comportements qualifiés de “rigoristes” religieux en entreprise,...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Nantes. 24e fusillade de l’année… pour une moto volée

Pour une fois, ce n'est pas lié aux règlements de comptes des gangs de la drogue – la 24e fusillade de l'année dans l'agglomération nantaise...

Nantes. Encore une fusillade, la 23ème de l’année…

La 23e fusillade de l'année a eu lieu à Pirmil ce 27 avril, vers 17h25, rue Esnoul des Châtelets – tout près du pôle...

Nantes. Encore deux fusillades, le ministre de l’Intérieur ne se déplace pas

Cela n'a guère traîné : moins de cinq jours après le tournage d'un clip de rap dans le quartier « sensible » du Clos Toreau au...

Nantes. Une balle au 10e étage d’une tour du Clos-Toreau suite au tournage d’un clip de rap ?

La 19e fusillade de l’année a eu lieu au Clos-Toreau le 7 avril dernier : vers 17h30, une balle s’est fichée dans une fenêtre au 10e...