Nantes, Chicago sur Loire ? Deux fusillades en 48h aux Dervallières, dont une en pleine journée…

A LA UNE

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Quelques jours après la fusillade du 11 janvier au cours de laquelle un adolescent de 15 ans a été tué – ce qui n’étonne guère les riverains exaspérés par le deal – deux nouvelles fusillades ont eu lieu autour du Buidling, citadelle assiégée du deal. La dernière, ce samedi en pleine journée, avait lieu alors que les proches du jeune tué défilaient en ville – une initiative qui là encore suscite les critiques des riverains. Et la fièvre ne cesse de monter sans que les pouvoirs publics ne semblent pouvoir y remédier.

Ce 14 janvier vers 22 heures, deux coups de feu ont été tirés rue Georges de la Tour, à l’arrière du Building, un peu plus bas. Ni blessés, ni douilles n’ont été recensés – en revanche, il y avait des impacts dans la porte du numéro 10, qui semble être maintenant colonisé par les dealers du 12.

« Ils ne s’arrêteront que quand le deal sera parti ou éteint »

Ce samedi en revanche, deux jeunes délinquants dont les visages étaient masqués par des capuches ont ouvert le feu sur un groupe de jeunes stationné devant le 12, où le deal battait son plein, avant de s’enfuir. Il ne semble pas y avoir eu de blessés. Depuis, la police s’est déployée dans les deux cages d’escalier du 12 et du 16, mais les riverains ne sont pas dupes : « Dès qu’ils partiront, le deal recommencera et les tirs aussi – ce coin est juteux, alors les anciens tenanciers du trafic essaient de virer les actuels, ils ont déjà fait un mort, ils ne s’arrêteront que quand le deal sera parti ou éteint ».

Après la fusillade mortelle, une vengeance ?

Selon nos informations, le nom du tireur présumé du 11 janvier dernier serait déjà connu par des proches de l’actuel réseau de deal, tenu par des délinquants de Bellevue. Et une vengeance serait envisagée. Des rumeurs d’émeutes dans les quartiers – notamment la Bottière, où habitait le jeune Abdelghani Sidali, d’origine algérienne – mais aussi Bellevue, où il était scolarisé, les Dervallières, donc, et le Breil, ont émaillé la semaine.

De quoi inquiéter les riverains – le couvre-feu, même à 18 heures, ne semble pas arrêter les balles. Depuis le début de l’année, c’est la 6e fusillade à Nantes, dont la 5e au quartier des Dervallières (deux le 7 janvier, une le 11, une le 14 et une le 16). Rien ne permet d’affirmer que la série va s’arrêter.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV https://www.youtube.com/watch?v=NXtvjpY8aOg Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et...

Rennes. Wilhem Houssin, un père de famille tabassé à mort par une « une bande de jeunes »

Wilhem Houssin était un père de famille de 49 ans. Il a été tué lors d'une agression gratuite par une...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Nantes. La 27ème fusillade de l’année : ça s’est passé aux Dervallières…

Après trois semaines de "pause" depuis la 26e fusillade de l’an de grâce 2021 dans les quartiers nord de Nantes le 11 juin dernier,...

Nantes. 25e fusillade de l’année : cette fois, c’est un bus…

Il fallait vraiment que Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, vienne pour que les syndicats de la SEMITAN brisent le black-out imposé par le politique...

Nantes. 24e fusillade de l’année… pour une moto volée

Pour une fois, ce n'est pas lié aux règlements de comptes des gangs de la drogue – la 24e fusillade de l'année dans l'agglomération nantaise...

Nantes. Encore une fusillade, la 23ème de l’année…

La 23e fusillade de l'année a eu lieu à Pirmil ce 27 avril, vers 17h25, rue Esnoul des Châtelets – tout près du pôle...