Irlande du Nord. Le DUP (unioniste) dans une crise majeure ?

A LA UNE

Une crise importante semble s’installer, petit à petit, au sein du DUP (unioniste), parti qui co-dirige le pays avec le Sinn Féin (républicain). La raison ? La révolte de la base contre ses élus, qui ont accepté le protocole conséquence du Brexit avec l’instauration de contrôles en Mer d’Irlande, contrôles qui suscitent des menaces, notamment sur les employés portuaires.

Des conseillers locaux du DUP ont affirmé porter sur leurs épaules « le poids de la colère » de la base en révolte contre la frontière instaurée de facto en mer d’Irlande. Interrogé par le Belfast Telegraph, l’un d’entre eux explique même que cela pourrait avoir des conséquences électorales rapides à l’approche des élections législatives de Mai 2022.

Le membre du DUP dénonce par ailleurs la faiblesse des structures du parti, et le cavalier seul politique mené par plusieurs élus. Il explique par ailleurs qu’Arlène Foster, Premier ministre de l’Irlande du Nord, serait de plus en plus isolée, les tensions au sein du parti s’étant exacerbées avec tout ce qui tourne autour du protocole instauré en mer d’Irlande.

Et d’autres sources du parti d’expliquer que depuis que Ian Paisley, révérend fondateur historique du parti, qui avait organisé les choses de façon « carré », beaucoup de fondations se sont effondrées. « Il y avait de l’espoir quand Arlene a pris le pouvoir au sein du parti que ces structures continueraient à se développer, mais cela ne s’est pas produit » indique la source bavarde qui compare le parti unioniste à une mêlée gigantesque et qui s’inquiète d’une absence de stratégie politique globale.

Un sondage d’opinion LucidTalk réalisé pour le Belfast Telegraph il y a deux semaines a montré que le soutien au DUP a considérablement diminué, avec moins d’un électeur sur cinq qui dit maintenant soutenir le parti. Les inquiétudes concernant la nouvelle frontière de la mer d’Irlande – résultat du protocole de l’Irlande du Nord lié au Brexit – ont vu le soutien au DUP chuter à 19%, le plus bas niveau depuis deux décennies, les électeurs de la ligne dure affluant vers le TUV de Jim Allister (Traditional Unionist Voice)

Le sondage a indiqué que Michelle O’Neill (Sinn Féin) pourrait être en passe de devenir le prochain Premier ministre de Stormont, le Sinn Fein étant largement en tête avec 24%, et le DUP pourrait perdre des sièges importants à l’Assemblée d’Irlande du Nord. Le DUP a connu une baisse significative par rapport aux 31% obtenus lors des élections de Westminster il y a un peu plus d’un an et aux 28% remportés lors du sondage de l’Assemblée de 2017.

Des graffitis anti-DUP et anti-frontière en mer d’Irlande sont apparus dans les quartiers unionistes ces dernières semaines, notamment à Shankill et à Newtonards à Belfast. Certains députés ont même déclaré que la dissolution de l’Assemblée d’Irlande du Nord devait être envisagée…la situation est pour le moins tendue en Irlande du Nord.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Kambon (44) he deus gwintaet ar Gwenn-ha-du !

Gwintaet eo bet ar Gwenn-ha-du ouzh an ti-kêr gant ur gêr ouzhpenn eus Liger-Atlantel / Kambon. E bro Koualin...

Littoral. Gildas Morvan l’esprit de famille

Certains navigateurs sont taiseux. Gildas est tout le contraire. Il aime rire et raconter sa passion pour la course...

Articles liés