Gueuleton, le magazine des bons vivants. Un bol d’air frais dans une ambiance si morose [Interview]

A LA UNE

Vous en avez ras le bol de l’ambiance actuelle, si morose ? Alors nous ne pouvons que vous conseiller de vous ruer sur le magazine Gueuleton, « le magazine des bons vivants », dont le deuxième numéro est actuellement en vente en kiosques, et sur Internet.

Gueuleton, c’est le fruit de l’association entre Arthur Edange et Vincent Bernard-Comparat, cofondateurs de la marque Gueuleton, qui se sont associés au groupe Reworld Media (dont le Directeur des rédactions du pôle Nature est Tancrède de La Morinerie) pour la sortie d’un nouveau magazine dédié aux « bons vivants ». Le magazine entend offrir à ses lecteurs de « déambuler librement, au gré des appétits et des rencontres ».

Il s’agit d’un trimestriel (130 pages tout de même) de haute qualité esthétique, comme en matière de contenu. Les amoureux des magazines de type « Pedale » ou « So foot », y retrouveront la même recherche de qualité, version gastronomie, art de vivre. On y découvre des producteurs locaux, des plongées au coeur de nos terroirs, des recettes de cuisine pour se casser le ventre, de bons alcools, d’excellents mets, des anecdotes sorties de nos assiettes, vignobles et élevages.

Avec Gueuleton, on s’offre une grande bouffée d’air frais, et on se met en appétit, à défaut de pouvoir retrouver pour le moment les joies d’une tablée au restaurant entre amis. C’est un magazine qui vous invite à vous même inviter vos amis autour d’une bonne table et d’un bon repas, chez vous, pour refaire le monde autour d’un dîner pourquoi pas gargantuesque, et de qualité.

Tiré à 40 000 exemplaires, Gueuleton est vendu 7,50€. Pour vous abonner, c’est ici

Pour vous faire découvrir le magazine de l’intérieur, nous avons interviewé Romain Benita, rédacteur en chef d’une revue qu’il faut impérativement découvrir, si vous aimez tout ce qui est terroir, gastronomie, art de vivre, le tout sans prise de tête, en ces temps de tyrannie de la pensée unique.

Pour un petit digestif, voici deux photos prises lors de la venue des compères de Gueuleton en Bretagne

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Bordeaux. Château l’Escart : le retour du fruit

Propriété conduite sous le régime de la biodynamie, le château l’Escart signe des vins au fruit plantureux et à...

« Pages arrachées au livre de Satan », chef d’œuvre de Dreyer, a 100 ans !

Davantage connu pour La Passion de Jeanne d’Arc, Carl Theodor Dreyer a réalisé il y a tout juste un...

Articles liés