Hyperloop. Premiers essais concluants, révolution en Corse ?

Hyperloop

29/07/2017 – 06h55 Paris (Breizh-Info.com) – Qu’est-ce qu’un Hyperloop ? S’il est possible que ce nom ne soit connu pour l’instant que par un nombre restreint d’amateurs de nouveautés, les choses risquent de changer rapidement. Ce que confirment les récents essais. Explications.

Un train plus efficace que l’avion

L’Hyperloop a été lancé en 2013 par Elon Musk, un industriel avant-gardiste que nous avions déjà évoqué par le passé et à l’origine des satellites SpaceX comme des voitures Tesla. Le concept consiste en un double tube surélevé à l’intérieur duquel circulent des capsules en lévitation magnétique soumises à de basses pressions afin de limiter les frictions de l’air. Le déplacement des capsules est facilité par la présence de coussins d’air. Quant à la propulsion, elle est assurée par des moteurs électriques situés sur le parcours et générant un champ magnétique.

Ces capsules sont destinées à transporter des voyageurs et des marchandises. À terme, il est question d’atteindre les 1 200 km/h. Autant dire que la mise en service des Hyperloop changera profondément notre rapport à la distance.

Une série de tests concluants

Le projet semble se rapprocher encore un peu plus de la réalité puisque la société Hyperloop One a publié un communiqué de presse le 13 juillet dernier dans lequel elle annonce officiellement le succès du premier test de l’Hyperloop. Cet essai s’est déroulé dans la nuit du 10 au 11 mai 2017, dans le Nevada. Bien que de courte durée (un trajet de 5,3 secondes selon la firme californienne), les quelques 200 personnes (des ingénieurs aux soudeurs) travaillant sur le projet ont pu constater que l’ensemble des fonctionnalités de ce train d’un nouveau genre a montré entière satisfaction. Il a atteint les 112 km/h sur une portion de tube de 500 mètres de long.

La Corse reliée à la Sardaigne ?

Naturellement, l’Hyperloop n’a pas manqué de rapidement susciter l’intérêt de porteurs de projets divers et variés. Dans le cadre d’un concours proposé par la société Hyperloop One, un projet corse s’est fait remarquer et a été sélectionné. Celui-ci consisterait à rallier l’île de Beauté à la Sardaigne toute proche.

Ainsi, le trajet depuis Bastia, dans le nord de la Corse, jusqu’à Cagliari, dans le sud de la Sardaigne, ne prendrait que 30 minutes. La ligne serait sous-marine entre les deux îles et comporterait 7 arrêts sur le parcours et passerait de ce fait par 4 ports et 4 aéroports.

Cette idée, qui donnerait une nouvelle dimension à la Corse, est portée par une plateforme militante d’investissements, Femu Quì (« Fait ici » en corse). Avec une Sardaigne à seulement quelques minutes, l’ensemble formerait un espace de 2 millions d’habitants qui disposerait d’un poids économique non négligeable. Le projet a même obtenu le soutien des offices des transports corse et sarde. Un intérêt peu surprenant compte-tenu des enjeux et de la révolution économique qui pourrait en découler.

VL

Crédit photos : Flickr
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

  • Christophe Bouhier

    Vieille idée! J’avais lu un tel projet de capsule en lévitation dans un tube traversant les EU en 17 mn dans un n° de Science et Vie des années 70!

  • Christian Abel

    L’hyperloop est une fumisterie!