Départementales en Ille-et-Vilaine. Le Front National en embuscade

A LA UNE

02/02/2015 – 08H00 Fougères (Breizh-info.com) – Le Front National, emmené par Gilles Pennelle en Ille et Vilaine sera présent dans les 27 nouveaux cantons que compte le département. Ce qui représente 108 personnes puisque dans chaque canton, l’équipe présentée par chaque parti compte deux candidats et deux remplaçants. Sans oublier le mandataire financier …
«Nous visons de très bons résultats dans les cantons de Fougères 1 et 2, dans ceux d’Antrain et de Dol-de-Bretagne. Nous sommes également très forts au sud du département, dans les cantons de Bain de Bretagne, Guichen, La Guerche-de-Bretagne et Redon. Dans chacun de ces cantons, il faudra compter sur nous au second tour, avec de bons espoirs de succès. Et l’on n’est pas à l’abri de bonnes surprises » (Ouest-France, 21 janvier).

Bien sûr, l’habitude veut qu’en matière d’annonces électorales, on vende la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Et Gilles Pennelle ne déroge pas à cette règle. Pour s’en tenir aux secteurs de Fougères, d’Antrain et de Dol-de-Bretagne, on peut déjà se faire une petite idée des chances du FN lors des élections départementales (22 et 29 mars 2015).
Evacuons tout de suite «les bons espoirs de succès » et examinons les possibilités qu’auront les binômes du FN de se qualifier pour le second tour.

Les résultats des élections européennes autorisent quelques projections puisque, en mai 2014 et en mars 2015, les niveaux d’abstention seront comparables (entre 50 et 60%). L’année dernière, dans les communes de Fougères, Antrain, et Dol-de-Bretagne, la liste frontiste avait obtenu respectivement 17,6%, 26,4% et 17,36% des suffrages exprimés. Elle arrivait en troisième, première et deuxième position – grâce à la présence de 25 listes. Avec une abstention record de 57,48%, 58,86% et 57,31%.
Sur cette base-là, les conditions ne sont pas remplies pour que Gilles Pennelle et ses amis puissent accéder au second tour puisque le code électoral exige 12,5% des inscrits pour concourir le second dimanche. Avec un niveau d’abstention dépassant les 50%, il faudrait obtenir au moins 25% des exprimés au premier tour pour être qualifié.

Le repêchage – prévu par l’article L 210-1 (alinéa 9 et 10 ) du code électoral – n’est même pas envisageable puisque à l’émiettement des élections européennes (vingt-cinq listes) succèdera un regroupement à droite et à gauche, favorisé par la technique du binôme. Dans la ville de Fougères, les binômes UMP-UDI peuvent compter sur le total de 37,23% des suffrages exprimés obtenus en mai 2014. Et le binôme PS-EELV y partira avec un coussin de 26,78%. Sans oublier les électeurs qui s’étaient portés sur les petites listes de gauche et de droite (ND, DLF…).

Bien sûr, Gilles Pennelle peut toujours arguer qu’à Fougères, aux européennes de 2009, la liste présentée par le FN avait obtenu 2,38% (128 voix) et qu’en 2014, elle était passée à 17,60% (1022 voix). Il ne lui reste plus qu’à réaliser le même exploit, en mars 2015, pour que les binômes frontistes présentés à Fougères 1 et à Fougères 2 puissent se qualifier pour le second tour : conquérir 750 électeurs supplémentaires dans la partie urbaine de ces deux cantons.
Avec une progression comparable dans les trente-six communes rurales. A Fougères, ces renforts sont trouvables dans le vivier des 8152 abstentionnistes du 25 mai.
Beaucoup de porte à porte, beaucoup de cages d’escaliers dans les quartiers HLM, beaucoup de mains serrées …peut favoriser un miracle. Surtout si la colère sociale et le chômage s’aggravent d’ici là …

Bernard Morvan

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Covid-19. Professeur Raoult : « aucune différence significative » entre vaccinés et non vaccinés sur la mortalité [Vidéo]

L'année 2021, tout comme la précédente, a été marqué du sceau du Covid-19. Le directeur de l'IHU de Marseille...

L’Amérique : de la pensée biblique à la pensée unique..

La pensée unique qui ravage le monde occidental est le dernier avatar de la pensée biblique dont l’origine se...

2 Commentaires

  1. Je vous trouve pessimiste. Voyez les cantons Fougères-1 et Fougères-2 :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_cantons_d%27Ille-et-Vilaine
    ils contiennent de très nombreuses communes rurales, comptant pour une bonne moitié de l’électorat de ces cantons. Par conséquent, les bons résultats de l’UMPS à Fougères même sont à relativiser. D’autant que la ville compte suffisamment d’extra-européens pour que les indigènes soient attentifs aux discours contre « l’homme déraciné » par le mondialisme.
    Il est acquis qu’au moins l’un des 27 binômes FN arrivera dans le « duo (de couples) de tête », et donc en ballotage. J’espère que Gilles Pennelle, qui est l’un des plus qualifiés du département, sera de ceux-là.
    En revanche, ce sera très difficile au second tour. Il reste des inconnues : comment se traduira le tournant étatiste du FN, en Bretagne sociale-démocrate ? le FN35 va-t-il tenter un discours identitaire autonomiste (ce qui à mon sens paierait beaucoup plus) ou bien va-t-il rester sur la ligne nationaliste ‘stricte’ ?

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés