Flandre française. Ils militent pour un meilleur enseignement du flamand et du néerlandais

A LA UNE

Bien loin des clichés véhiculés par les films à succès sur la très contestée identité « Cht’i », c’est la situation de l’enseignement des langues germaniques en France, à savoir le flamand et le néerlandais, qui inquiète la Fédération des langues germaniques en France.

Une association qui encourage la diffusion et l’enseignement de la culture et de la langue néerlandaise en Flandre française, qui s’étend de Dunkerque à Douais pour faire simple en passant par Lille.

En France, le néerlandais est enseigné essentiellement dans le Nord de la France, le long de la frontière belge, de Dunkerque à Lille. Il est la langue officielle des Pays-Bas et de la Flandre.

« Nous voulons une meilleure reconnaissance du néerlandais et du flamand dans la région Nord-Pas-de-Calais, une plus forte visibilité par exemple dans les médias et le monde culturel, et bien sûr des cours de néerlandais à l’école », a souligné samedi la présidente de la Fédération, Monique Matter, lors d’une conférence de presse à Dunkerque. Une demande qui rejoint l’initiative pour la protection des minorités en Europe que nous évoquions hier.

En Alsace, en 1989, cette même Fédération a mené une initiative similaire afin d’y promouvoir la langue allemande, avec pour résultat que 27 000 élèves suivent aujourd’hui des cours.

La Fédération des langues germaniques en France. entend par ailleurs soutenir les quelques initiatives de promotion du néerlandais déjà existantes ici et là en Flandre française, mais surtout les développer davantage. Pour les initiateurs, l’enjeu est évidemment culturel et touristique, mais aussi économique.

« En (province belge de) Flandre occidentale, les entreprises peinent à trouver de la main-d’oeuvre, alors que dans le Nord de la France, il y a beaucoup de jeunes diplômés qui ne trouvent pas de travail…», fait ainsi valoir Henri Vaassen, professeur de néerlandais à Dunkerque.

En Flandre française, plusieurs générations se mobilisent, indépendamment de la Fédération des langues germaniques en France, pour faire vivre et pour dynamiser la culture et la langue flamande. C’est le cas de l’association qui organise chaque année maintenant la Zannekinfeest, évènement qui attire de plus en plus de visiteurs signe de la prise de conscience d’une partie de la population locale de ses racines et de son identité.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Sandrine Rousseau (EELV) : « Je serai la surprise de cette élection présidentielle »

La candidate au deuxième tour de la primaire écologiste pour la présidentielle Sandrine Rousseau est l'invitée de Bruce Toussaint. https://www.youtube.com/watch?v=9qKSnWTH1gc Crédit...

Cyclisme. Le Tour de Bretagne 2021, c’est parti ! [Le profil et la liste des participants]

Le Tour de Bretagne cycliste revient pour une édition 2021 au parcours relevé et avec un plateau ambitieux. La...

Articles liés