La 15ème étape, que l’on nous a vendu comme étant l’étape reine de la Vuelta, a accouché d’une souris. Au final, c’est l’Américain Sepp Kuss (Jumbo-Visma) qui s’est imposé sur les hauteurs du Santuario del Acebo, dans les Asturies (nord), tandis que Primoz Roglic a conforté son maillot rouge, et que derrière lui, personne n’a semblé en mesure (ou voulu) d’attaquer.

L’américain est arrivé devant Ruben Guerreiro (Katusha) et le Britannique Tao Geoghegan Hart (Ineos). Roglic, a de son côté accru son avance sur ses principaux poursuivants en s’alliant avec le vieux briscard Valverde (Movistar), vainqueur de la Vuelta en 2009 et désormais deuxième du général. Le troisième, le Slovène Tadej Pogacar (UAE-Emirates), se retrouve désormais pointé à 3 min 42 sec de Roglic.

Au menu ce lundi, la 16e étape de 144,4 km avec notamment le col usant de la Cubilla (près de 20 km) pour finir. C’est sans doute la dernière étape pour pouvoir tout faire basculer, même si on commence à croire que personne ne détrônera Roglic.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine