Un migrant Tunisien suspecté d’un double meurtre en Autriche interpellé à Brest

Un migrant Tunisien de 49 ans a été interpellé à Brest le 13 septembre : il est suspecté du double meurtre de sa femme et de sa fille commis dans la nuit du 3 au 4 août 2022 à Vienne, en Autriche comme l’indique le site de la police autrichienne « Bundes Kriminalamt » .

« L’individu faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen et la police judiciaire de Brest a pu l’interpeller alors qu’il se trouvait dans un centre d’hébergement pour demandeurs d’asile. Sa fuite jusqu’au bout de l’Europe ne lui a pas permis d’échapper aux recherches. L‘Office fédéral de la police criminelle autrichienne évoque un succès international et souligne le travail d’enquête qui a permis de retracer l’itinéraire du Tunisien. Ayant fui peu après le crime, il a d’abord pris un train pour la France et se serait caché un temps en région parisienne avant de poursuivre sa fuite vers Brest » indique Le Télégramme.

Le suspect a été placé en garde à vue à Brest, puis transféré sur Rennes, où la cour d’appel statuera sur la régularité du mandat d’arrêt avant de rendre décision de son exécution dans un délai de 60 jours à compter de l’arrestation.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

3 réponses

  1. Bravo la police !!!
    Il n’est certainement pas le seul, alors puisqu’il se cachait au bout du monde, il suffit de le pousser un peu plus loin du haut du rocher !

  2. Cette union européenne est, après un fiasco incroyable, une vaste escroquerie qui est maintenue par ses dirigeants qui nous mentent et sont sans aucuns scrupules.
    Ce principe sans frontières entre les états membres semblait intéressant, mais le système Frontext est une vaste escroquerie et cela prit du temps avant qu’on s’en rende compte. Ceci parce qu’on a eu confiance en ces dirigeants qui sont en fait de grands imposteurs.
    Tell le cas récent de Von Der Layen qui négocie en direct avec le CEO de Pfizer et qui détruit ses SMS de négociation pour ne pas nous rendre compte. Quitter ce machin (l’UE) est urgent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !