Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Dinan. Une bande de « jeunes » sème la terreur, magistrats et gendarmes se taisent.

17/07/2015 – 06H00 Dinan (Breizh-info.com) – Ne cherchez pas d’informations sur les graves incidents qui se sont déroulés à Dinan dans la nuit de vendredi à samedi dernier, vous n’en trouverez pas. Et pour cause, ni la magistrature, ni les gendarmes – qui ont reçu des consignes – ne veulent informer la presse sur ce qui s’est réellement passé.

Des commerçants  ont vu la scène, durant laquelle un homme a été roué de coups et jeté nu sur la route par une bande d’une trentaine d’ individus, sans doute mineurs pour la plupart. Ils pratiquent également l’omerta, comme si des consignes claires avaient été passées : surtout pas de vagues. Visiblement, ils ont peur. Certains nous ont affirmé « ne rien vouloir dire pour ne pas entraîner des amalgames (sic)».

La horde déchainée s’est même payée le luxe d’aller jusqu’à la gendarmerie pour s’en prendre aux grilles du bâtiment et insulter les gendarmes . Bilan de la soirée : un individu lynché et blessé, des gendarmes insultés qui ne se sont pas donnés la peine d’interpeller qui que ce soit sur place.

Cette bande n’est pas inconnue et n’en est pas à son premier coup : elle a pris ses habitudes à côté du restaurant «La mère Pourcel » dans le centre-ville historique. Durant les vacances ou le week-end, elle attend la fermeture du restaurant pour venir squatter sa terrasse avant de s’en prendre fréquemment aux passants. Contrairement à ce qui a été entendu ici ou là, il ne s’agit pas , là encore, de bagarres sur fond d’alcool, mais bien d’une bande « de zoulous » qui tente de terroriser la population.

Les rares riverains ou commerçants qui acceptent de parler sont catégoriques : « les gendarmes présents ont été humiliés, ils ne sont visiblement pas du tout formés à faire face à de la violence urbaine. » explique un commerçant du quartier, qui sortait d’un bar à ce moment là (il était deux heures du matin).

Et pour cause, seuls deux gendarmes étaient présents sur place. Ils  se sont contentés de protéger la victime, ne pouvant intervenir physiquement sur la bande. « Ils sont morts de trouilles, à cause des histoires de bavure. Aujourd’hui, la sécurité des citoyens n’est plus assurée face à ces bandes, qui deviennent dangereuses en plus de polluer le quotidien des riverains. » . « Comment cela finira ? Devrons-nous assurer notre sécurité nous-mêmes ? » s’interroge une autre commerçante qui nous confie : « le couvre-feu pour les mineurs avait été évoqué  un temps en mairie, mais laissé de côté, pour ne pas être assimilé à une mairie Front national » (sic) avant de conclure : « quand on demande aux gendarmes des explications sur ce laisser faire, ils nous expliquent que ces jeunes mineurs, aussitôt arrêtés, sont remis en liberté ».

Avec ces humiliations à répétition et cette volonté de « ne pas faire de vagues » , quitte à laisser des mineurs commettre des méfaits et dégrader la vie nocturne du centre-ville , on comprend mieux dès lors le mutisme de la gendarmerie de Dinan.

Une enquête est actuellement en cours pour retrouver les auteurs … que les gendarmes avaient pourtant en visu dans la nuit de vendredi à samedi. 13 personnes ont été interpellées ce jeudi , dont 8 mineurs et ont été placés en garde à vue pour être entendus . Le procureur de Saint-Malo, Alexandre De Boschère, a déclaré après ces interpellations dans une affaire qui a fait un blessé et qui a vu des mineurs faire la loi dans la rue face aux garants de l’ordre public : « on ne peut pas parler d’émeute ». Tout va bien, Madame la Marquise …

Crédit photo : Flickr Fred (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

11 réponses à “Dinan. Une bande de « jeunes » sème la terreur, magistrats et gendarmes se taisent.”

  1. @rosesouslapluie Diffuser les noms des magistrats, commissaires… Devrait changer la donne…

  2. jailedroit dit :

    @CJessey ben oui! Tant que les socialistes seront au pouvoir.. Mais, bientôt, ce ne sera plus qu’1 mauvais souvenir!

  3. Ronchon dit :

    même pas l excuse d être des enfants d alcooliques. …leurs parents ne boivent pas….étonnant pour des bretons.

  4. Sylvain Delalande dit :

    Pour couronner le tout, la personne qui à été tabassé, convoqué par la gendarmerie pour reconnaître ses agresseurs en est ressorti avec 2 plaintes contre lui !!!
    D’une part des 2 gendarmes évoqués dans l’article pour outrage à agent, et d’autre part par l’un des agresseurs pour coups et blessures.
    La cerise sur le gateau …..

    • An Arvor Koadour dit :

      Dans ce pays, on vous laisserait crever dans le caniveau , si ça pouvait éviter d’éclabousser le “vivre ensemble”.

  5. Dalle dit :

    @Dorimene2 . Voilà la racaille attitude qui prospère ….

  6. Max loupiot dit :

    Si la personne tabassee n était pas venu provoquer les jeunes pendant 30 minutes jamais la situation n aurait dégénérée… C est malheureux d en arriver là et par des comportements imbéciles de se mettre en danger ainsi que les gendarmes!!!

    • BeuZH dit :

      Pourquoi, tu rentres pas ds la file ? Je condamne ce qui viens de se passer. Ms selon moi je ne sais pas qui est cette bande, ni leurs intentions, ms qu’ils aillent voir casimir lui au moins il distribue de l’amour et du partage ( problème de génération) pas de la connerie humaine surtout à dinan. ” wouech ma gueule” va vivre au bled pour voir ce que sais la “survie” … Que montrer à notre futur surtout pr 1 bled aussi pommer que dinan…(- 10000 habitant)
      Calmer vs !
      À plus tard

  7. […] est vrai que le procureur De Bosschère refusait déjà ce jeudi de qualifier les incidents de la semaine dernière, d’émeutes – alors même que le maire de […]

  8. […] – 08H00 Dinan (Breizh-info.com) – Que s’est-t-il passé réellement à Dinan la semaine dernière ? Après les graves incidents qu’a connus la petite ville – une bande de jeunes squattant le […]

  9. Surfeur D'argent dit :

    La gendarmerie de Dinan est en effet très critiqué voir complétement incompétente il y a quelque temps lors d’un contrôle de gendarmerie on m’a obligé à respirer un produit chimique et maintenant je souffre par leur faute d’une perte de gout et d’odorat. Méfiez vous de cette gendarmerie car nous n’avons plus aucun droit.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Politique

Nantes, Rennes, Rosporden, la Feuillée : incidents pendant et après les élections

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

10 châteaux à visiter en Bretagne cet été

Découvrir l'article

Dinan, E brezhoneg, Ensauvagement, Immigration, Local, Société

Dinan : tri den barnet en un afer skrapadenn, unan anezho dindan OQTF

Découvrir l'article

Dinan

Les 40e rencontres internationales de harpes celtiques à Dinan du 10 au 14 juillet 2024

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Dinan, Patrimoine

Nuit des Églises 2024 : Célébration du Patrimoine Religieux de Dinan du 24 au 29 juin 2024

Découvrir l'article

Dinan, Santé

Grève à la clinique de Dinan : les salariés réclament des salaires décents

Découvrir l'article

Dinan

Nouvelles mesures de stationnement payant à Dinan dès cet été

Découvrir l'article

Dinan

Apprendre le breton en 6 mois à Dinan : une formation Skol an Emsav !

Découvrir l'article

Dinan, Justice, Local, Société, ST-MALO

Dinan/Saint-Malo : entre rites vaudou et violences, le calvaire d’une femme

Découvrir l'article

Sociétal

L’hôpital psychiatrique du Morbihan se barricade contre les dealers

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky