Callac. 300 manifestants contre le projet Horizon d’accueil de migrants, 300 contre-manifestants

Il fallait montrer patte blanche ce samedi 17 septembre pour accéder au bourg de Callac. L’axe Guingamp-Carhaix a d’ailleurs été bouchonné un moment, puisque des gendarmes procédaient à contrôle d’identité, fouille de véhicules et prise de photos (ce qui mériterait d’être étudié en matière de légalité).

Un  gros dispositif de forces de l’ordre pour éviter des affrontements entre manifestants contre le projet Horizon et contre manifestations antifascistes, accompagnés d’élus locaux (député, sénateur, élus municipaux) alors même que la contre-manifestation avait été interdite par le Préfet car non déclarée.

Place de la mairie, 300 personnes environ réunies à l’appel de plusieurs partis et mouvements (ReconquêteRiposte laïqueRésistance Républicaine et Parti de la France). Mais aussi des locaux qui ont pris la parole, comme Danielle Le Men, fille du médecin historique de la commune. Parmi les revendications, l’annulation du projet, mais aussi un référendum, chose à laquelle se refusent les élus de Callac, qui ont visiblement quelques soucis avec la participation démocratique à la vie de la cité.

200 mètres plus loin, de l’autre côté de cordons et de voitures de gendarmerie mobile, devant la salle des fêtes, place du 9 avril 1944, les contre-manifestants, estimés à 300 personnes également, s’étaient regroupés pour « opposer un barrage populaire aux idées d’extrême-droite et défendre la solidarité et la justice sociale » et pour réclamer l’accueil de migrants. Dans les rangs des contre-manifestants, associations et de syndicats de gauche (CVA 22, NPA 22, F.I. 22, ENSEMBLE 22, CGT GUINGAMP, Syndicat CGT Fondation le Bon Sauveur pour les premiers signataires), extrême gauche indépendantiste bretonne mais aussi comme pour l’autre manifestation, des habitants de la commune.

A noter la présence dans la contre manifestation de Lise Bouillot, ancienne maire de Callac élue sur une liste de droite à l’époque, ce qui signifie qu’il n y a officiellement plus d’opposition dans la commune. Elle fera même un discours, dans lequel elle indique ne pas voir beaucoup de callacois parmi les contre manifestants


Au final, les deux groupes ont fait leurs manifestations, leurs discours, et tout s’est déroulé sans heurt, même si les militants « antifas » ont tenté à un moment de se rapprocher de la place avant d’être contenu par les forces de l’ordre.

Reste à voir désormais ce qu’il se passera dans les prochaines semaines, les opposants au projet étant décider à tout faire pour que cet accueil de migrants n’arrive jamais, et que Callac ne devienne pas le laboratoire de l’étalement migratoire préconisé par Emmanuel Macron, au grand dam d’une ruralité à qui l’on veut imposer les mêmes « joies » que celles que connaissent les métropoles françaises.

Reportage vidéo à suivre très prochainement.

YV

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

14 réponses

  1. esperons que la population gagnera contre cette gauche collabo de l invasion! ah aussi combien dans cette bande de gauchos habitent la commune!!!

  2. https://www.legavox.fr/blog/jurigaby/guide-pratique-fouille-vehicule-68.htm

    La fouille motivée par la préservation de l’ordre public
    Encadrée par l’article 78-2-4 du Code de procédure pénale, elle est destinée à prévenir une atteinte grave à la sécurité des personnes et des biens et elle doit être autorisée, au cas par cas, par le procureur de la république.
    …une atteinte grave…(?) …au cas par cas par le procureur…(?)
    Si le procureur n’a pas délivré une autorisation de fouille dans un délai de 30 minutes à compter du début de l’immobilisation, le conducteur pourra refuser la fouille.

  3. On voudrait bien savoir combien d’antifas habite la commune ou même la région?tous ces collaborateurs de la destruction de la France qui ne perdent jamais une occasion de prendre le train pour venir semer la zizanie !

  4. les syndicats devraient plutot faire ce à quoi ils sont payés par les( patrons et l’etat ) pour les travailleurs ! cela prouve encore une fois qu’ils sont nuls !! les habitants devaient peut etre leuir proposer de les payer pour qu’ils changent de bord…. comme ils en ont l’habitude !!

  5. De nombreux petits chefs d’entreprises, se disant souvent fort catholiques, sont ravis d’utiliser des clandestins. C’est l’esclavage du 21ème siècle, troisième millénaire ! On ne change pas l’ Homme, un animal souvent malfaisant…

  6. Espérons aussi mais avec la petite merde qui nous gouverne et qui ;pour sa gloire;dit oui à tous les ordres de l’Europe nous sommes mal partis……!

  7. Kallag, terre de mes ancêtres, ne vous laissez pas remplacer, qu’ont-ils fait de spécial pour qu’on vous les impose ? Ne vous laissez pas remplacer, sans terre vous êtes sans âme.

  8. A Ares, ( bassin d’Arcachon) et à Biscarrosse, il y a qques années, des migrants ont été installés, ils sont restés très peu de temps car : pas de train, pas de distractions urbaines etc … ils s’ennuyaient … ces petits nouveaux… A Callac, ce sera sans doute pareil ?

  9. Le projet Horizon est un début de la liste du Plan Kalergi. Pan Europa. Je vous laisse chercher sur YouTube et vous comprendrez ce que Sarkozy avait dit sur la mixité raciale obligatoire en 2012 au Plessis Robinson.
    Faites comme les Texans qui par le gouverneur renvoie les vénézuéliens (chrétiens) directement chez Kamahla Harris a Washington ( parait qu’elle n’a apprécie pas euh?!)
    Si vous saviez ce que ce gouvernement soumis au N.O.M. vous prépare , protégez vous par tous les moyens braves gens. Ceux qui veulent les accueillir dans un esprit humaniste ne savent rien de leur(s) Projet(s)

  10. Ligne 13 à 19 : l’énumération et la mise en apposition semblent toujours soumises à des règles plus ou moins aléatoires chez ce blogueur.
    La carte de presse et le métier de journaliste, c’est pas encore gagné…

  11. Horizon : ligne imaginaire centrée sur l’observateur, où le ciel et la terre (ou la mer) semblent se rejoindre. Dans quelque direction que l’on se déplace l’horizon s’éloigne de l’observateur et se perd dans le lointain.
    Question : L’immigration « Horizon » ne s’arrêtera -t-elle donc jamais ?
    FT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !