Le gouvernement finance un concours « pour donner aux Français l’envie d’accueillir des réfugiés »

A LA UNE

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour Damien T, le gifleur de Macron. Un prisonnier politique ?

Le tribunal correctionnel de Valence a condamné jeudi Damien T, le jeune homme qui a giflé (et pas «...

Nantes : les règlements de comptes à l’arme blanche entre clandestins maghrébins se multiplient

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, quai de la Fosse, un extra-européen qui se dit âgé de...

Les deux Irlandes et la diaspora. Anne Groutel évoque ces 70 millions d’Irlandais qui vivent ailleurs dans le monde [Interview]

Anne Groutel est maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et docteur en études irlandaises. Chercheuse, elle est...

« Les réfugiés, une chance pour la France », concours étudiant de création en communication.

Un concours visant à donner aux Français « l’envie d’accueillir des réfugiés » (NDLR : des migrants illégaux) et financé par le gouvernement, sur fonds publics (votre argent), car organisé notamment par la Diair – Délégation interministérielle pour l’accueil et l’insertion des réfugiés et la Dihal – Délégation interministérielle pour l’hébergement et l’accès au logement.

Voici le contexte autour duquel s’organise le concours (avec des prix à 1000€ pour les deux gagnants) :

Pour gagner la bataille de l’insertion et de l’intégration, nous devons également lutter contre les idées reçues, les peurs inappropriées, les mensonges, les « infox » comme il convient de dire désormais. Chacun le fait à son niveau. Mais nous avons voulu proposer à des étudiants en communication, design graphique, photographie, audiovisuel, multimédia, arts appliqués et arts plastiques de nous faire profiter de leur intelligence et de leur créativité et ainsi de servir cette grande cause humaniste, afin que leur regard neuf, leur dynamisme nourrissent une communication institutionnelle, parfois un peu trop institutionnelle. À travers ce concours, ces futurs professionnels pourront mettre tout leur talent au service d’une grande cause : la lutte contre les préjugés sur les réfugiés.

Pourquoi ce concours pour les migrants ?

On vous laisse découvrir : « Les organisateurs, institutionnels et associatifs, ont souhaité croiser leurs approches sur la question, pour ouvrir une voie supplémentaire à la déconstruction des préjugés négatifs et par là même à une meilleure reconnaissance de l’humanité des personnes réfugiées, pour faciliter et promouvoir leur insertion dans notre société.

En associant les étudiants à cet objectif, les organisateurs font le pari de la créativité et de l’œil nouveau sur un problème – le rejet de l’autre, de l’inconnu – pourtant ancien et trop souvent répété au cours de l’histoire. Les étudiants devront puiser dans leurs ressources créatives pour sensibiliser le grand public et changer les regards en faveur de cette grande cause d’intérêt général.»

Si le concours vise principalement à sensibiliser le public sur les réfugiés, les organisateurs le concèdent, le projet a des visées bien plus globalisantes : « On distinguera donc les réfugiés statutaires des migrants économiques, des expatriés, des étudiants étrangers, ou de toute personne étrangère qui fait le choix de s’installer en France. Notons que la situation de ces derniers, qui ne sont pas l’objet premier de ce concours, bénéficiera cependant par effet de synergie de l’apport positif d’un tel projet.»

L’objectif ? « Convaincre nos concitoyens de l’opportunité réciproque que constitue l’accueil de personnes réfugiées dans notre pays ». Le public ciblé ? « Toute personne a priori hostile ou réticente à l’accueil de réfugiés en France.»

Tout le monde ne peut pas participer à ce concours bien entendu : « Ce concours s’adresse à tous les étudiants, plus particulièrement en communication, design graphique, photographie, audiovisuel, multimédia, arts appliqués et arts plastiques. Il faut soit être inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur pour l’année scolaire 2018-2019, soit l’avoir été pendant l’année 2017-2018. La participation peut se faire individuellement ou en équipe, elle peut faire l’objet d’un suivi pédagogique dans le cadre de la formation suivie. »

Et pour terminer dans l’entre-soi, la composition du jury qui sera « composé de professionnels des questions de l’accueil et de l’intégration des réfugiés ; de personnes reconnues pour leur expertise en matière de design et de communication ; de personnes ayant le statut de réfugié ; toutes choisies par l’Organisateur.»

Pour rappel, c’est Alain Régnier, préfet, qui a été nommé Délégué interministériel chargé de l’accueil et de l’intégration des réfugiés en conseil des ministres du 24 janvier 2018. Il a constitué son équipe de 5 conseillers par mise à disposition des différents ministères concernés : outre le ministère de l’Intérieur, les ministères des Solidarité et de la Santé, de l’Éducation nationale, de la Cohésion des territoires, de la Transition écologique et solidaire, et du Travail. C’est le chef du pôle « Migrants » de la Délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement (Dihal) qui assure les fonctions de Conseillère « Logement des réfugiés » pour la Diair.

Ces délégués interministériels se voient allouer des moyens et du personnel par les ministères auxquels ils sont rattachés. Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, ils se multiplient, formant ainsi une bureaucratie dans la bureaucratie, toujours sur fonds publics, et avec des visées qui, au regard de ce genre de concours, relèveraient presque de la propagande d’Etat…

Crédit photos : Max Pixel
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes : 26ème fusillade de l’année, une balle perdue dans une cuisine

Après un peu plus de trois semaines de pause, c'est reparti – la 26e fusillade de l'année, pour des...

Lamballe. Une cinquantaine de manifestants contre le Pass sanitaire

Les Patriotes des Côtes-d’Armor, l'UPR, ainsi que Via, la voix du peuple avaient appelé à manifester ce samedi matin...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

14 et 15 Juin 2021 : 6e concours annuel des meilleurs produits cidricoles bretons

La 6e édition du concours organisé chaque année par La Maison Cidricole de Bretagne se tiendra les 14 et 15 juin prochains au Domaine...

Royaume-Uni. Des arrivées records de migrants en provenance de France au mois de mai [Vidéo]

À la fin de ce mois de mai 2021, les autorités du Royaume-Uni ont vu un nombre record de migrants en provenance de France...

Nantes : un Tunisien de 18 ans en situation irrégulière et herbergé à l’hôtel via l’association Aemina interpellé après une attaque à la machette

Un Tunisien de 18 ans en situation irrégulière et herbergé à l'hôtel via l’association Aemina a été interpellé après une attaque à la machette...

Danemark. Vote d’une loi permettant de « se débarrasser des migrants »

Le Danemark se réveille. Et vient de voter, à une large majorité, une proposition de loi rédigée par la gauche danoise, permettant de «...