Nantes. Elles simulaient des malaises pour voler des voitures

A LA UNE

Une conductrice dans une voiture, seule. Une fille qui simule un malaise sur la route. Un piège qui se referme. Par ce mode opératoire simple, mais efficace, trois adolescentes nord-africaines ont volé au moins deux véhicules cette semaine et commis plusieurs autres tentatives, à Sainte-Luce, Couëron et Saint-Herblain.

Alors que la conductrice descendait de son véhicule, clé sur le contact, portière ouverte, pour voir si la jeune fille qui a fait un malaise a besoin d’assistance, une ou plusieurs complices arrivent, violentent au besoin la victime avec une arme blanche, puis partent avec la voiture.

Jusqu’à ce que la police reçoive le signalement d’un véhicule qu’elles ont volé. Et arrête trois jeunes filles qui montent dedans, rue Jamet dans le quartier « sensible » de Bellevue, ce 18 février. Elles ont été placées en garde à vue pour recel. D’origine nord-africaines, elles étaient jusqu’ici inconnues de la justice.

Par ailleurs un autre nord-africain, clandestin celui-ci, a fait parler de lui ce jeudi 18 février. Vers 10h35, il s’en est pris à des policiers municipaux garés avec leur véhicule rue La Pérouse, près de la place du Commerce au cœur de Nantes – et aux abords du point de deal place du Commerce. Il les a vertement insultés, a arraché un essuie-glace sur leur véhicule et s’est rebellé lors de son interpellation. Se disant âgé de 19 ans et en situation irrégulière, il a été placé en garde à vue par la police nationale qui a en outre trouvé sur lui des produits stupéfiants.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

DUELS. Nikita Khrouchtchev vs Mao Zedong

Dans cet épisode de DUELS historiques, l'Echiquier mondial se penche sur deux figures emblématiques du communisme. Leur antagonisme idéologique...

Covid-19, l’épidémie qui nous mène au totalitarisme

En été 2020, ce sera derrière nous", qu'ils disaient... Un an et demi plus tard, la dictature sanitaire est installée...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés