Emmanuel Macron : une diplomatie incendiaire !

A LA UNE

Nous publions ci-après une tribune de Jacques Myard, en date du 8 octobre 2021, en réaction aux dernières déclaration d’Emmanuel Macron sur l’Algérie et l’Afrique.

C’est avec une certaine stupéfaction que nous avons pris connaissance des propos du président de la République sur l’Algérie et ceux en réaction au discours du Premier ministre malien à la tribune de l’ONU.

ALGÉRIE : Le 30 Septembre dernier, devant des « petits-enfants » de la guerre d’Algérie réunis à l’Elysée, E. Macron dénonce le discours des autorités algériennes qui « repose sur la haine de la France », il accuse une propagande portée par les Turcs qui réécrit l’histoire et surtout il s’interroge sur la nation algérienne : « Est-ce qu’il y avait une nation algérienne avant la colonisation française ? » Il poursuit en pointant la Turquie qui fait oublier le rôle de colonisateur qu’elle a joué en Algérie.

Quant au système algérien, il le juge « fatigué ».

On pourrait croire que ces propos bien peu diplomatiques, pour ne pas dire « cash » et brutaux, n’étaient pas destinés à être divulgués, eh bien non !

On apprend par un article de presse fort bien renseigné, aux meilleures sources, que les déclarations du Président avaient été mises au point avec précision afin qu’elles soient divulguées, bref qu’elles aient l’impact maximal.

La cible a été atteinte, le gouvernement algérien est furieux et prend des mesures de rétorsion.

MALI : À peine le Premier Ministre malien est-il descendu de la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU que E. Macron fustige ses déclarations et le voue sans appel et publiquement aux gémonies anti-démocratiques.

Mais les initiatives iconoclastes ne se limitent pas à des commentaires persifleurs, il vient de réinventer le traditionnel sommet France-Afrique sans inviter les chefs d’Etats africains ; et il le fait savoir, conseillé par un nouveau gourou, contempteur de la Françafrique.

Il propose de remplacer le sommet de chefs d’États par des tables rondes de la société civile française et africaine qui pourront ainsi réinventer tout à loisir l’Afrique, en dénonçant les affreux colonialistes et surtout, en mettant en porte-à-faux les chefs d’Etat africains qui vont remercier la France : beau gâchis en perspective !

Il se propose enfin de remplacer les sommets France-Afrique par des sommets Europe-Afrique, ainsi nos intérêts seront-ils mieux défendus par Bruxelles et l’Allemagne…

La question est très simple :

Est-ce le rôle du président de la République de se lancer dans des interrogations historiques sur l’existence réelle de la nation algérienne avant la colonisation ou de traiter publiquement le régime algérien de « régime fatigué » ?

Est-ce le rôle du président de la République de répondre par un « smash » au Premier ministre malien ?

En d’autres termes, est- ce le rôle du Président de jeter de l’huile sur le feu ?

Sur le fond, E. Macron n’a pas tort dans les reproches qu’il adresse à l’Algérie, il a même raison; il en va de même pour ses commentaires sur le Premier ministre malien.

Mais dans l’ordre international, E.Macron agit en amateur et même en incendiaire ; loin de calmer le jeu, il l’aggrave au détriment de nos intérêts, sans possibilité de trouver de solution à brève échéance en raison du paroxysme des tensions qu’il provoque.

Dans l’ordre international, les chefs d’États constituent le sommet des relations internationales, il n’y a rien au-dessus d’eux pour rattraper, corriger leurs fautes et éviter l’affrontement.

Évincer les chefs d’États des réunions diplomatiques pour les organiser autour de palabres estudiantins est-il un grand pas en avant sur la compréhension du monde, bel amateurisme !

Les bouches de canons du Roi de France portaient une devise célèbre et fort instructive : « Ultima ratio regum ». La force est le dernier argument des Rois.

Macron devrait la méditer car c’est toujours dans cet adage que s’inscrit la géostratégie mondiale, loin très loin de ses utopies et de ses commentaires oiseux qui nous brouillent avec l’Afrique !

Jacques MYARD
Membre Honoraire du Parlement
maire de Maisons-Laffitte
Président du Cercle Nation et République
Président de l’Académie du Gaullisme

Crédit photo :Flickr (CC)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tyrannie sanitaire. En Italie, la colère gronde avec l’instauration du pass sanitaire obligatoire

L'Italie vers une révolte populaire ? C'est possible, puisque depuis ce 15 octobre, les autorités ont décidé de rendre...

Affaire Steve à Nantes : l’ancien préfet mis en examen, un éventuel procès encore lointain

Et de huit ! Dans « l’affaire Steve », la noyade d'un jeune homme au cours de la Nuit...

3 Commentaires

  1. Brouillés avec la Russie, les Turcs, l’Afrique, la Syrie, l’Afghanistan, les Chinois..mais copains avec les USA et Bruxelles alors tout va bien on suit la route des USA..

  2. blablabla mais jamais d’action !
    le mépris vis à vis des illettrées, gaulois réfractaires qui ne sont rien, lépreux, incapables de traverser la rue pour trouver un djob etc.
    et bien le même mépris pour ses collègues « dirigeants »

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés