La vérité sur la famine irlandaise. Un récit saisissant et déchirant de la période la plus sombre de l’Irlande

The Truth Behind The Irish Famine  est un nouvel ouvrage sur la Grande famine irlandaise, avec des peintures et des illustrations originales pour accompagner les récits déchirants de l’époque la plus sombre de l’histoire irlandaise. Pour ceux qui sont imprégnés de l’histoire irlandaise, qui s’intéressent brièvement à la famine ou qui n’y connaissent rien, ce livre (en anglais) est une lecture informative et passionnante.

Le livre de Jerry Mulvihill évoque les conditions qui ont conduit à la famine ainsi que les années déchirantes qui ont suivi.

Ce livre se distingue également des autres récits de la famine irlandaise par 72 peintures et illustrations graphiques spécialement commandées par l’auteur, qui dressent un tableau saisissant pour accompagner les divers récits de la période la plus sombre de l’histoire irlandaise. Les peintures et illustrations sont toutes basées sur des témoignages directs de la famine, ce qui les rend d’autant plus poignantes.

Ces récits proviennent de témoins de première main, d’historiens de l’époque, d’écrivains de voyage anglais, allemands et américains, d’écrivains et de journaux irlandais et de leurs homologues britanniques.

On y trouve également des citations de certains des tyrans de l’époque, dont Sir Charles Trevelyan. Les récits des écrivains voyageurs allemands et américains sont parmi les plus poignants, car ils témoignent de la famine et du dénuement auxquels les Irlandais étaient soumis. La philanthrope américaine Asenath Nicholson est fréquemment citée.

Voici l’un de ses récits de 1847 : « Une femme pieds nus, qui un an auparavant avait appelé pour vendre du lait et tenait une belle laiterie, entra dans la maison où j’étais, et m’appelant par mon nom, me dit : ‘Voulez-vous me donner quelque chose pour acheter un cercueil à mettre sur mon mari : il est mort hier, et ce serait dommage de le mettre en terre sans planche… et seulement un demi-penny de cinq pence que je pourrais rassembler. Les petits garçons ont honte d’aller demander la charité pour lui ». Imaginez donc une femme obligée de sortir par une tempête des plus périlleuses, sur une côte sauvage, sans vêtements et sans un morceau de nourriture pendant vingt-quatre heures, pour obtenir un cercueil pour son mari, qui était mort de faim ! »

L’un des écrivains de voyage allemands a été frappé par la gentillesse des Irlandais malgré la dure réalité de leur vie, notant qu’il s’est toujours senti accueilli et jamais menacé. Les comptes rendus des journaux irlandais et britanniques sont étonnamment différents.

Des publications irlandaises comme le Cork Examiner brossent un tableau honnête d’une nation à genoux, tandis que le Times of London a cherché à plusieurs reprises à dépeindre la situation comme une sorte d’exagération, décrivant les Irlandais comme inhumains. Tout le monde sait pourtant que la famine a fait un million de victimes, qu’elle a marqué l’histoire de l’Irlande et qu’elle a influencé les relations du pays avec la Grande-Bretagne pendant plus de cent ans.

Ce livre couvre les grandes questions qui ont précédé et suivi la famine, mais qu’est-ce qui le distingue ? Tout simplement le fait que les récits de première main sur l’horreur infligée aux gens sont choisis avec soin et décrits de manière vivante, entraînant le lecteur dans un voyage vers une Irlande très différente. Comme le dit Christine Kinealy, l’une des historiennes citées dans le livre : « Un pays n’est pas un pays sans la mémoire de son passé, sans elle nous n’avons ni présent ni avenir ».

The Truth Behind The Irish Famine peut être acheté en ligne sur www.jerrymulvihill.com

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !