« Affaire » Caroline Cayeux. Comment peut-on ne pas être « ces gens-là » ? [L’Agora]

Chers lecteurs, pouvez-vous envoyer à Breizh-Info vos pratiques sexuelles ? Ce n’est point que cela nous intéresse particulièrement mais cela nous renseignera mieux sur le profil de notre lectorat. Car depuis quelques décennies désormais, la principale qualité pour définir un homme ou d’une femme se situe entre son nombril et les haut de ses cuisses. Il n’est désormais plus « d’honnêtes hommes », de « femmes vertueuses », de « fieffées canailles » ou « d’ignobles personnages », le monde se partage désormais entre les beaufs qui ont une sexualité plutôt « banale », c’est à dire  hétérosexuelle et toutes les variétés du sel de la terre avec les profils de sexualité les plus étonnants. Et plus c’est étonnant, plus c’est fantastique !

Fantastique, car il est interdit de parler, de discuter, d’aborder le sujet de « ces gens-là », les « fantastiques » autrement que pour s’extasier.

Car il faut s’extasier de bonheur quand, par hasard dans votre vie, vous croisez un représentant de « ces gens-là ». Votre enfant a, dans son école, un petit camarade ayant « deux papas », il ne faut pas juste lui expliquer que la valeur morale de son camarade transcende toute autre considération, non ! Il faut s’extasier, trouve cela teeeeellement magnifique. D’ailleurs, ça manquait à l’école, ce genre de famille. Et surtout faites bien comprendre à votre marmot que le petit Enzhohh est un être naturellement supérieur du fait de sa configuration familiale. Que si votre bon à rien de mari pouvait lui aussi vivre des expériences originales de temps en temps, votre progéniture aurait, elle aussi, enfin la sensation d’appartenir au sel de la Terre. A cette nouvelle aristocratie : l’aristocratie du slip !

Eh oui, la phrase la plus anodine sur « ces gens-là » est désormais décortiquée. Décortiquée pour y chercher la moindre trace de non-idolâtrie. Car ces « gens-là » font désormais partie du domaine de la foi. De l’incritiquabilité ! Et il ne faut pas, non plus, être neutre à leur égard. Ou indifférent. Il faut s’extasier. Même les situations les plus comiques et les évidences les plus éclatantes doivent être regardées d’un oeil émerveillé. Et dévot !

Alors je m’extasie ! Et je lâche, moi aussi, mon petit aboiement pour faire partie de la meute : waw ! waw ! waw ! Caroline Cayeux démission ! Waw ! waw ! waw !

C’est drôle comme même les plus incroyants ont besoin d’une religion. Avec ses tabous, ses dogmes, ses infidèles, ses bigots, ses Bibles. Un religion sans Dieu mais avec beaucoup de t…d….c…

De voir le gouvernement français ramper par terre, se flageller de regret et de contrition devant une meute de « ces gens-là » est un spectacle navrant. Bien représentatif de ce que sont devenues la France et la notion même d’autorité et de bon sens. François Hollande était intervenu à la télévision parce que 30 lycéens faisaient le cirque pour Léonarda, on attend désormais la prochaine intervention d’Emmanuel Macron sur le sujet Caroline Cayeux. Risible ! Pathétique ! Vivement que la Bretagne quitte le radeau de la « Gayduse » !

Eh oui, il fut un temps où les valeurs morales, indépendamment de toute autre considération, étaient l’alpha et l’oméga du jugement de chacun sur chacun. Et la chambre à coucher des uns restait du domaine de l’intime. C’était le monde d’avant la religion Woke…

Anne Sophie Hamon

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo :
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

11 réponses

  1. « ces gens là » est une expression du parler du Nord ,CH’TI ou Picard. et désignant les autres personnes d’un groupe différent du sien, l’employer est donc être très respectueux des autres ….

  2. Comme tout cela est bien dit, je suis hétéro et j’em…….. tous ces t. d. C qui nous pourissent la vie comme est pourri ce qu’ils ont dans l’entre-jambe. Il y a les mâles et les femelles et le mariage c’est un homme et une femme. Dans la nature les animaux sont moins bêtes que certains dits hommes enfin on ne sait pas comment on doit les appeler: t.d.c. ça leur va pas si mal

  3. Merci Madame Hamon pour votre trait d’humour ! ….même s’il est question de rire jaune tant tout ceci est navrant !
    N’ayant pas l’intention de paraphraser votre propos déjà bien tourné, je me contenterai de vous en remercier. Constater qu’il y a encore d’autres personnes que soi, sensées et non enclines à courber l’échine voire même se coucher dès les premiers aboiements d’une micro-meute non seulement dégénérée mais également (ultra) minoritaire (on l’oublie trop souvent !) fait beaucoup de bien en ces temps où l’actualité pourrait nous faire plonger dans le désespoir, sinon pis encore, la désespérance….

  4. « La ministre a dit sa vérité, elle doit être exécutée » : parodie de la chanson bien connue de Guy Béart.
    La sexualité comme la religion de chacun doivent relever de l’intime et ne doivent pas s’exposer dans la rue ni s’imposer aux autres.
    Parole d’un vieil hétéro qui a sans doute mal pris le virage du temps…..

  5. Madame Hamon, on a le droit d’être ringarde et de flatter l’homophobie de ses lecteurs ( qui ont pour point commun le postulat qu’être homo c’est être contre les hétéros et vice versa) on a le droit de faire passer ses ricanements pour de l’humour, et son aigreur pour de la provocation. Mais il y a en France plusieurs centaines de milliers de familles homoparentales qui n’existent pas par originalité, car élever des enfants est un engagement constant. Aussi votre caricature blessante ne fait qu’ajouter du vinaigre à la stigmatisation distillée par Madame Cayeux. C’était votre but, lapider est dans votre adn. Néanmoins, au fond vous avez raison, cet opposition vitupérée à nos dépends ne fait que vous rendre banale et pathétique, bien sue vous ne vous voyiez probablement pas ainsi.

  6. En même temps que ce cirque autour d’anciennes positions de Madame Cayeux ou d’autres membres du gouvernement , le Monde publie un papier comme quoi les jeunes ne baiseraient plus . J’ai toujours eu du respect pour Jean Claude Brialy , ancien élève du Prytanée de La Flèche , je suis libre de pas me considérer comme un facho parce que n’envisage pas de virer de bord .

  7.  » pour définir un homme ou d’une femme se situe entre son nombril et les haut de ses cuisses. »
    enfin on sait maintenant qui on est ! enfin qui on doit être selon les wokistes

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !