Belgique. 4 migrants déboutés de l’asile sur 5 restent dans le pays

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

En Belgique, les migrants déboutés du droit d’asile restent très majoritairement dans le pays malgré la décision d’expulsion. Un échec pour la ministre fédérale chargée de l’Asile et de la Migration Maggie De Block, qui accusait il y a quelques temps le Vlaams Belang de créer un climat « pas favorable à l’accueil des migrants » en Flandre. À croire que ce climat n’est donc pas si hostile…

Quatre déboutés sur cinq ne partent pas

La Belgique incapable d’expulser les migrants en situation irrégulière. L’année dernière, 33 386 personnes ont reçu l’ordre de quitter le territoire mais seulement 7 399 s’y sont conformées. Quatre demandeurs d’asile déboutés sur cinq sont donc restés dans le pays.

La VRT (service public flamand de radio et de télévision) a mené son enquête sur le sujet. Et révèle que la plupart des demandeurs d’asile ne tiennent pas compte de l’obligation de partir de Belgique. Près de 26 000 migrants déboutés ont continué à vivre dans le pays (ou sont partis sans que le ministère de l’Immigration le sache officiellement).

Dans une déclaration qui laisse facilement transparaître une certaine impuissance face à la situation, la ministre fédérale chargée de l’Asile et de la Migration Maggie De Block (Open VLD) indique que ces demandeurs d’asile « ignorent souvent l’ordre de quitter le pays ». Elle ajoute : « Nous constatons que dans d’autres pays aussi, ils ne partent pas volontairement. C’est pourquoi nous devons d’abord les mettre dans des centres fermés. » Une constatation qui arrive un peu tardivement compte tenu de l’importance des flux migratoires de ces dernières années.

Maggie De Block, retour volontaire et Vlaams Belang

Concernant ces centres, Maggie De Block envisage d’augmenter leur capacité de 446 places supplémentaires pour atteindre au moins 1 100. Soit le double du nombre de places actuel. La ministre veut également se concentrer davantage sur le retour volontaire des déboutés dans leur pays d’origine. Ce qui implique également de bonnes relations avec les pays de retour.

Toutefois, tous les pays ne sont pas forcément enclins à récupérer leurs ressortissants. Notamment certains États africains avec lesquels il n’existe toujours pas d’accord pour renvoyer les demandeurs d’asile qui ont épuisé tous les recours juridiques.

Quant à la solution de force consistant à mettre ces migrants dans un avion pour un retour dans le pays d’origine, un autre problème se pose : personne n’est autorisé à voler sans papiers valides. La politique de sécurité dans le secteur de l’aviation est très stricte. C’est pourquoi les compagnies aériennes refusent les personnes sans papiers d’identité. Donc pas de vol sans documents de voyage.

Toujours est-il qu’avec une grande partie de ces migrants illégaux restés en Belgique, cette politique est un « échec » pour le Vlaams Belang. Qui peut capitaliser sur ces mauvais chiffres.

AK

Crédit photos : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1,...

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Amin et Ali, deux « prodiges de la République »

Le prodige Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté a lancé en décembre 2020, l'opération des « Prodiges de...

40 repuad o kampiñ e Roazhon

Partiet eo ! 40 repuad o deus savet ur seurt kêriadenn a deltennoù e park an Hautes-Ourmes e Roazhon d'ar meurzh 13 a viz gouere....

Migrants. « Guing’emploi et compétences », le retour !

Entre décembre 2019 et septembre 2020, un dispositif expérimental pour l’intégration de quatorze migrants baptisé "Guing'emploi et compétences" avait été mis en oeuvre dans...

Espagne. Les arrivées de migrants se poursuivent à Melilla, des policiers blessés par des clandestins [Vidéo]

Melilla, enclave espagnole située sur le continent africain, a connu un nouvel assaut de migrants à sa frontière. Plus de 100 clandestins sont parvenus...