États-Unis. Un rappeur lance une « banque noire »… pour les Noirs [Vidéo]

A LA UNE

Une banque destinée aux Noirs afin d’encourager leur autonomisation, voilà le projet du rappeur américain Killer Mike. Ce communautarisme décomplexé est relayé par la chaîne CNN. Une initiative similaire serait-elle envisageable si elle était lancée par des Blancs pour des Blancs ?

Greenwood, la « banque noire » de Killer Mike

Aux États-Unis, la communauté noire semble vouloir s’organiser et s’autonomiser, y compris dans le domaine financier. Dans une interview diffusée sur la chaîne américaine CNN le 11 janvier, Killer Mike (de son vrai nom Michael Render), qui se présente comme un rappeur activiste, explique le but de son projet dénommé Greenwood : il s’agit de mettre en place une plateforme bancaire conçue par la communauté noire et pour la communauté noire, le tout basé sur un fonctionnement presque totalement digitalisé.

Le rappeur souhaite ainsi encourager les Noirs à créer leurs propres entreprises et leurs commerces, indiquant que cette banque est tout particulièrement destinée « aux jeunes familles, aux jeunes gens qui veulent leur part du rêve américain ».

Quant au choix du nom Greenwood, il est lui aussi très symbolique, faisant référence au nom du quartier de la ville de Tulsa, dans l’Oklahoma, où de violentes émeutes raciales entre Blancs et Afro-américains eurent lieu en 1921.

Plus de 400 000 personnes préenregistrées

Tandis qu’il a été lancé au mois d’octobre dernier, le site de Greenwood a déjà comptabilisé plus de 400 000 demandes d’enregistrement. C’est donc un franc succès pour cette banque qui se veut être une alternative aux grands établissements bancaires pour les Noirs.

Autre argument avancé par Killer Mike, si les grandes banques ne maîtrisent pas toujours les enjeux propres à certains commerces de la communauté afro-américaine, ce n’est pas le cas de Greenwood. Qui saura accorder un prêt à un futur barbier par exemple : « Une banque noire, ou une plateforme comme Greenwood, comprend qu’un Noir doit aller refaire sa coupe toutes les semaines. Si j’ai un client qui vient quatre fois par mois, non seulement ça représente quatre coupes à 25 dollars, mais ce sont aussi quatre occasions de ventes supplémentaires, que ce soit une brosse, un foulard ou du beurre pour cheveux. »

L’initiative, qui peut sembler déroutante vue depuis une France où l’universalisme égalitariste empêche toute réflexion sur des bases organiques, devrait en outre bénéficier de la bienveillance du futur président des États-Unis Joe Biden. En effet, il affirmait voilà encore quelques jours que, sur la question des aides financières aux entreprises face à la crise du Covid-19, sa « priorité ira vers les petites entreprises détenues par des Noirs, des Latino-Américains, des Asiatiques et des Indiens. » Killer Mike rempli donc potentiellement les critères nécessaires…

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Dom Brady)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Cyclisme. Le britannique Leo Hayter remporte la deuxième étape du Tour de Bretagne entre Corlay et Rosporden

Seconde étape du Tour de Bretagne ce mardi, et quelle étape ! Une deuxième étape remportée par le britannique...

Jugée pour avoir abandonné ses 68 animaux dans une ferme près de Carhaix

L'association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux » a porté plainte contre une femme qui...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés