Nantes. Drôles de bonbons saisis à la Contrie

A LA UNE

Appelés ce 16 mai pour des rodéos impasse Saint-Amour à Orvault, les policiers n’ont pas trouvé les compétiteurs, mais un quad et un scooter tous deux signalés volés. Ils ont alors planqué aux abords, et interpellé sept personnes âgées de 16 à 21 ans qui ont débarqué à bord de deux véhicules et commencé à charger les deux véhicules.

Sept voleurs placés en garde à vue

En plus, les policiers ont aussi découvert deux autres quads signalés volés et un motocross dont le numéro de série a été effacé – lui aussi présumé volé. Les sept voleurs et receleurs présumés ont été placés en garde à vue.

Toujours à propos de scooter, un de ses deux-roues s’est enflammé dans un immeuble d’habitat social au 48, rue d’Allonville à Nantes, une rue située entre le quartier Dalby et le jardin des Plantes. Les pompiers ont été alertés à 21h25 et ont débarqué avec 7 véhicules et une vingtaine d’hommes ; deux personnes ont été hospitalisées après avoir inhalé des fumées. L’origine du sinistre demeure inconnue.

De la drogue Haribeuh à la Contrie

Par ailleurs la police nantaise continue son travail de terrain contre le deal de drogue. Dans le quartier de la Contrie, face aux Dervallières, plusieurs halls d’immeubles et des caves ont été fouillés ; de l’herbe et de la résine de cannabis emballés dans des sachets qui imitent les bonbons Haribo ((Haribeuh) ont été trouvés par les forces de l’ordre.

Le 13 mai, une opération similaire était réalisée quartier Malakoff, avec plusieurs fouilles de halls d’immeubles et des contrôles, mais sans saisie. « Rien d’étonnant », pour ce policier nantais. « Ils cachent la drogue dans des box ou des voitures, qu’on n’a pas le droit de fouiller dans ce type d’opérations, ou carrément chez des nourrices où ils amènent dans la matinée la drogue à vendre pour la journée, et la conditionnent sur place. Après, des petites mains employées par le deal – des enfants souvent – font des aller-retours entre le stock et le point de vente ».

Le 12 mai, lors d’une nouvelle opération rue Samuel de Champlain – au chêne des Anglais donc, quartier très « sensible », 27 bouteilles de protoxyde d’azote ont à nouveau été découvertes ; c’est la seconde découverte de « gaz hilarant » dans ce quartier en quelques jours. La veille, rue Bertreux – au Building des Dervallières, immeuble de grande hauteur assiégé par le trafic de drogue, un dealer avait été interpellé avec une balance de précision, 12 sachets d’herbe, du cannabis et 500 € en liquide.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Météo. Attention gros coup de vent en Bretagne dès mercredi

L'automne s'installe. Les Miz Du arrivent. Et au préalable, les coups de tabac sur la Bretagne aussi. Une grosse...

Langue bretonne. Le réseau Diwan mobilisé de Quimper à Nantes pour le versement du forfait scolaire

Le réseau Diwan avait appelé à la mobilisation le weekend dernier afin de garantir le versement du forfait scolaire...

1 COMMENTAIRE

  1. tout est dit
    « Ils cachent la drogue dans des box ou des voitures, qu’on n’a pas le droit de fouiller  »
    les policiers n’ont pas le droit de se défendre en cas d’intimidation par le nombre et doivent s’enfuir
    même le ministre darmanin a manifesté pour que les choses changent !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés