Italie. Un nouveau record d’immigration illégale à Lampedusa

A LA UNE

De nouveaux bateaux chargés de migrants ont débarqué sur l’île italienne de Lampedusa ces derniers jours. Un triste record a été battu tandis que les structures d’accueil locales sont débordées.

18 bateaux de clandestins arrivent à Lampedusa

Le scénario se répète sur l’île italienne de Lampedusa. Le rocher situé entre Malte et la côte tunisienne a vu débarquer au moins 18 bateaux de migrants depuis le samedi 2 octobre au soir. Ce qui représente environ 600 clandestins.

Dans la journée du 2 octobre, un navire de ravitaillement italien avait déjà repêché 65 migrants naviguant à bord d’une embarcation qui avait appareillé depuis la Libye le 28 septembre.

À Lampedusa, les autorités locales sont débordées et les camps d’hébergement de migrants totalement saturés mais cela n’entrave en rien les arrivées de bateaux de clandestins.

Plus généralement, les traversées illégales depuis la Libye ont redoublé d’intensité ces dernières semaines et l’Italie doit faire face a une pression migratoire accrue avec plus de 4 800 arrivées enregistrées depuis le mois de septembre. Ce qui représente une hausse de 20 % par rapport au mois de septembre 2020 (3 971 arrivées).

À l’échelle de 2021, le HCR (Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés) a évalué à environ 44 200 le nombre d’arrivées de migrants sur les côtes italiennes. À titre de comparaison, ce nombre est supérieur de 90 % à celui de 2020. Et représente six fois les arrivées enregistrées en 2019.

Débarquements de migrants : nouveau record battu

Ainsi, ce weekend « chargé » sur l’île italienne succède à une autre série de débarquements de migrants. Comme l’indiquait le 30 septembre l’OIM (agence des Nations unies pour les migrations), près de 700 migrants sont arrivés à Lampedusa le 27 septembre à bord d’un bateau pêche. Une information confirmée via Twitter par Flavio Di Giacomo, le porte-parole du bureau de coordination pour la Méditerranée de l’OIM.

Cette nouvelle arrivée de clandestins n’est pas passée inaperçue puisque, selon le HCR, « il s’agit du plus grand nombre de personnes arrivées sur un seul et même bateau en 2021 ». Du jamais vu depuis 2016.

D’autre part, au cours de cette journée du 27 septembre, 67 clandestins ont également débarqué à Lampedusa via des embarcations plus petites, après avoir été repêchés par des gardes-côtes.

Quant à l’origine de ces migrants, l’agence de presse italienne Ansa a précisé qu’ils provenaient « d’Égypte, du Tchad, du Maroc, de Syrie, du Bangladesh, du Soudan, du Nigeria, d’Éthiopie et du Sénégal » et ont pris la mer depuis « Zouara, en Libye ». Des clandestins conduits ensuite dans un centre d’accueil qui, avec plus de 1000 migrants abrités, contient « quatre fois plus que sa capacité ». Par ailleurs, plusieurs cas de gale, maladie de peau contagieuse, ont été recensés parmi ces immigrés extra-européens.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« J’ai fait l’amour avec le diable ». Pourquoi des Catholiques se sont opposés au concert d’Anna Von Hausswolff à Nantes

Le 7 décembre 2021, de nombreux fidèles catholiques, beaucoup de jeunes, se sont rassemblés devant l’église Notre-Dame du Bon-Port...

Gwern-ar-Sec’h : Mohammed ha Rizk pennoù bras an trafikerezh dramm

Kondaonet eo bet c'hwec'h paotr d'ar meurzh 07 a viz kerzu gant lez-varn Roazhon evit trafikerezh drammoù. Etre Gwern-ar-Sec'h (Bro...

1 COMMENTAIRE

  1. tant que les européens se coucheront sans renvoyer ces pirates chez eux, ça continuera
    les algériens interdisent leur espace aérien aux avions français , les italiens devraient interdire leur espace maritime aux bateaux tunisiens ! et prendre des sanctions idoines ! mais ils se coucheront encore ! pourquoi les autres ne continueraient ils pas ?

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés