Immigration. Avec ses nouveaux « chasseurs frontaliers », Viktor Orbán veut « faire de la Hongrie le pays le plus sûr d’Europe » [Vidéo]

Hongrie

« Faire de la Hongrie le pays le plus sûr d’Europe », tel est l’objectif affiché par le Premier ministre hongrois Viktor Orbán tandis qu’un nouveau régiment de « chasseurs frontaliers » a prêté serment la semaine dernière à Budapest.

Viktor Orbán : « La sécurité commence à nos frontières »

Vendredi 9 septembre à Budapest avait lieu la cérémonie de prestation de serment d’un nouveau régiment de « chasseurs frontaliers » mis en place par le gouvernement hongrois. Lors de cet événement, le Premier ministre a pris la parole en déclarant : « La sécurité commence à nos frontières, et la sécurité de la Hongrie commence avec les chasseurs frontaliers ».

Justifiant cette augmentation des moyens pour veiller sur l’intégrité du territoire hongrois, Viktor Orbán a ajouté que des millions d’individus arrivaient illégalement d’Afrique et du Moyen-Orient en Europe depuis 2015, « en bafouant les frontières et les lois ».

En guise de métaphore, il a expliqué à l’auditoire qu’un pays sans frontières est comme « un œuf sans coquille » et a assuré que le système hongrois de protection des frontières fonctionnait. « Il résiste même aux plus fortes vagues d’immigration illégale », s’est félicité Viktor Orbán.

Cependant, les policiers et les soldats hongrois ayant veillé sur la frontière ces dernières années ont été depuis affectés à d’autres missions en raison de l’actualité, ce qui a conduit Budapest à créer le nouveau régiment de chasseurs frontaliers. En effet, outre l’immigration illégale, la Hongrie doit désormais faire face à de multiples défis en même temps : guerre, crise énergétique ou encore sanctions bruxelloises.

« Faire de la Hongrie le pays le plus sûr d’Europe »

Mettant en exergue l’importance de s’opposer à une pression migratoire extra-européenne toujours plus forte, le Premier ministre hongrois s’est fait le porte-parole du soutien populaire dont bénéficie ce nouveau régiment : « Vous avez tout le pays derrière vous et c’est votre tâche de protéger la patrie contre l’immigration », a-t-il déclaré.

Viktor Orbán a témoigné aux chasseurs frontaliers ayant prêté serment le respect de la nation hongroise pour leur « détermination », leur « courage » et le fait qu’ils aient « accepté d’accomplir cette tâche dans l’intérêt du pays ».

Toujours selon le Premier ministre hongrois, « quels que soient les obstacles qui se dressent devant nous, nous ne devons jamais renoncer à l’objectif de faire de la Hongrie le pays le plus sûr d’Europe ». Or, cet objectif est actuellement « menacé par l’immigration, et écarter les dangers qui découlent de cette menace continue de rester une responsabilité première pour la Hongrie ».

Depuis le début de l’année 2022, plus de 162 000 clandestins ont déjà été arrêtés à la frontière hongroise, contre environ 60 000 à la même période l’année dernière, et le nombre de passeurs de clandestins interpellés a doublé par rapport à la même période de l’année précédente, selon les données des autorités hongroises. Ainsi, près de 100 000 migrants supplémentaires ont tenté d’entrer illégalement en Hongrie en un an.

À noter enfin que le gouvernement hongrois a prolongé, le 6 septembre dernier, l’état d’urgence pour « immigration massive » jusqu’au 7 mars 2023.

Crédit photo : Capture Facebook (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

17 réponses

  1. La Hongrie défend son territoire contre l’invasion incontrôlée, la France ouvre ses portes à n’importe qui et favorise l’immigration illégale……tous ceux qui ont voté Macron doivent donc se réjouir d’avoir de nouveaux voisins !

  2. Ils prennent la question à bras le corps, tandis qu’en France, on met un bandeau sur les yeux et des bouchons dans les oreilles.
    Tout va très bien Madame la Marquise, les migrants sont une chance pour la France.

  3. Quelle différence avec la macronie qui ne fait strictement rien de positif dans ce domaine comme dans la plupart. Première priorité pour elle : légaliser l’euthanasie. Notre pays est malheureusement de plus en plus mal parti.

  4. Il y a beaucoup plus simple et moins couteux à faire pour eux, il suffirait d’orienter toutes ces cohortes vers la France en jets privés aux frais des contribuables Français, notre immense appétit de migrants de préférence violents et totalement inemployables serait flatté, nos gauchistes au nirvana et la Hongrie ferait des économies…

  5. les Hongrois ont tout a fait raison de defendre leur territoire n’en deplaise aux pros immigrationistes de tous bords…..qu’on en prenne de la graine, vive Orban !

  6. Allez dire ça aux familles des trois jeunes rugbymen égorgés il n’y a pas si longtemps par un soudanais dans le silence assourdissant de la presse française bien pensante. J’ai bien sûr bien compris le sens de votre commentaire !

  7. La réalité dépasse la fiction. Tous les films novateurs et je pense principalement à  » MAD MAX  » se font un remake au réel. Il est venu hélas le temps où il nous faudra nous barricader et nous munir d’outils de jardin ou autres à défaut d’armes car PERSONNE ne viendra prêter assistance à notre petite vie qui paraît si minable aux yeux du gouvernement.

  8. sécurité intérieure, sécurité énergétique (pas de pénurie de gaz cet hiver en hongrie) , pas de propagande lgbt dans les écoles, au moins trois tares du régime d’orban (selon l’ue)

  9. Hier in Holland komen ze met duizenden binnen, de gewone Hollander kan geen huis meer krijgen. De boeren willen ze massaal onteigenen voor huizenbouw voor de gelukzoekers. Daarom hebben vele Hollanders de vlag onderste boven hangen, we zijn een land in nood, met een door en door corrupte regering die omgekocht is door het W E.F van klaus Schwab. Demonstraties worden keihard de kop ingeslagen. Voor Holland is het S.O.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !